Emploi et insertion des jeunes| vie-publique.fr | Ressources

Imprimer

Emploi et insertion des jeunes

le 30 04 2009 Archives.

Dans une communication en Conseil des ministres du 18 mars 2009, le Haut Commissaire à la jeunesse évoque les orientations du gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. en faveur de la formation des jeunes sans qualification. Dans son discours sur l’emploi des jeunes, le 24 avril 2009, le président de la République explique qu’il ne veut pas “de ce qu’on appelle pudiquement un traitement social” mais qu’il faut “un effort exceptionnel pour l’emploi et pour la formation”. Il s’agit de répondre à l’envolée du nombre de jeunes de moins de 25 ans inscrits au Pôle emploi.

Mais l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi est difficile depuis plusieurs décennies. C’est Raymond Barre, alors Premier ministre, qui a lancé le premier pacte national pour l’emploi des jeunes, en 1977. Puis les dispositifs spécifiques se sont succédé : contrat de qualification, stage d’insertion, travaux d’utilité collective (TUC) en 1984, contrat emploi-solidarité, contrat d’insertion professionnelle en 1994 et contrat d’orientation en 1995, emplois-jeunes en 1997, puis le plan d’urgence pour l’emploi des jeunes présenté par le Premier ministre Dominique de Villepin en 2006, après la création avortée du contrat première embauche (CPE).

Retrouvez une sélection de déclarations sur la politique d’aide à l’emploi et à l’insertion professionnelle des jeunes depuis 2007.

Rechercher