Indemnisation des victimes des essais nucléaires| vie-publique.fr | Ressources

[ Publicité ]
Imprimer

Indemnisation des victimes des essais nucléaires

le 24 02 2016

La France a procédé à des essais nucléaires entre 1966 et 1996 sur les atolls de Mururoa et Fangataufa. Mais ce n’est qu’en 2010 qu’une loi a reconnu les impacts sanitaires liés au passé nucléaire du territoire et prévu des indemnisations pour les victimes. Le Comité d’indemnisation des victimes d’essais nucléaires, créé par la loi (qui concerne aussi des victimes des essais en Algérie dans les années 1950-1960) a reçu 1024 dossiers de demandes d’indemnisation et n’en a accepté que 19. Lors de son déplacement en Polynésie, le 22 février 2016, le président de la République, François Hollande a proposé de limiter, par décret, " la notion de risque négligeable " qui a conduit à écarter nombre de dossiers du dispositif. Il a également appelé à la création d’un Institut d’archives et à garantir ainsi la conservation de la mémoire du passé nucléaire de l’archipel.

C’est l’occasion pour vie-publique de proposer une relecture des déclarations sur cette question.

Rechercher