La lutte contre la toxicomanie : réprimer ou réglementer ?| vie-publique.fr | Ressources

Imprimer

La lutte contre la toxicomanie : réprimer ou réglementer ?

le 27 10 2009 Archives.

Paris 14e. Hôpital Cochin. Service des urgences.Paris 14e. Hôpital Cochin. Service des urgences. © La Documentation française

Une nouvelle campagne de lutte contre la toxicomanie a été lancée le 5 octobre 2009 par le ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de la santé, la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) et l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES). Elle a été suivie par la prise de position d’un ancien ministre (PS) de l’intérieur, dans "Le Parisien" du 9 octobre, en faveur d’une vente réglementée du cannabis, qui réactualise le débat sur le risque de banalisation des drogues douces pouvant conduire à l’usage de drogues dures de type cocaïne ou ecstasy.

Régie par la loi du 31 décembre 1970 sur les stupéfiants, à laquelle s’ajoute notamment la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance, la gestion du dossier de la drogue concerne au premier chef les ministères de la santé, de l’intérieur et de la justice et, à un degré moindre, les affaires étrangères, la défense et les sports. La dernière campagne d’information sur la prévention de la toxicomanie remonte à 2005.

Retrouvez sur ce sujet les prises de position, qui, depuis 2002, mettent tantôt l’accent sur la prévention et le traitement, en lien avec la santé mentale, la réduction des risques infectieux et le sida, tantôt sur la répression, souvent associée à la lutte contre l’insécurité, le terrorisme et la cybercriminalité.

Rechercher