Les perspectives de l’Union européenne après le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne| vie-publique.fr | Ressources

Imprimer

Les perspectives de l’Union européenne après le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne

le 25 06 2008 Archives.

Traité de Lisbonne, quel avenir ?Traité de Lisbonne, quel avenir ? © Présidence européenne 2007

Seul pays de l’Union européenne constitutionnellement obligé de soumettre le traité de Lisbonne à un référendumRéférendumProcédure de vote permettant de consulter directement les électeurs sur une question ou un texte, qui ne sera adopté qu’en cas de réponse positive., l’Irlande a organisé une consultation populaire le 12 juin 2008 qui a abouti à son rejet par 53,4% des Irlandais. Le vote irlandais est intervenu après les ratifications parlementaires du traité de Lisbonne le 11 juin par la Finlande, l’Estonie et la Grèce, et avant celle du Royaume-Uni le 19 juin, portant à 19 le nombre des États membres qui ont déjà ratifié le traité.

Le « non » irlandais est-il définitif ? Le Conseil européen qui s’est tenu les 20 et 21 juin 2008 a longuement débattu des résultats négatifs du référendum irlandais sur le traité de Lisbonne et sur les répercussions qu’ils pourraient avoir pour l’Union européenne. Les participants ont acquiescé à la proposition irlandaise de revenir sur cette question lors du Conseil européen du 15 octobre 2008, afin de déboucher sur une solution.

Lors de sa conférence de presse du 16 juin à Prague, le président de la République français s’est prononcé pour la poursuite du processus de ratification du traité, en donnant à la réflexion "un peu de temps sans en perdre".

Retrouvez les positions exprimées par la France avant et après le rejet par l’Irlande du traité de Lisbonne lors du référendum du 12 juin 2008

Rechercher