Quelle politique pour l’outre-mer ?| vie-publique.fr | Ressources

Imprimer

Quelle politique pour l’outre-mer ?

le 17 02 2009 Archives.

Les départements d’outre-mer représentent des territoires dont le niveau de vie demeure globalement inférieur à celui de la métropole. La crise financière et économique est venue accélérer les problèmes de pouvoir d’achat aux Antilles.

Face au mouvement social qui paralyse la Guadeloupe depuis le 20 janvier puis récemment la Martinique, le Président de la République a annoncé, à l’issue du Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. du 13 février, la mise en place d’un Conseil interministériel de l’outre-mer qui “devra dans les prochains mois faire des propositions sur la rénovation de la politique menée par l’Etat en outre-mer”. De son côté, le Premier ministre a nommé deux médiateurs en charge de la reprise des négociations avec les partenaires sociaux en Guadeloupe et en Martinique. Par ailleurs le projet de loiProjet de loiProjet de texte législatif déposé au Parlement à l’initiative du gouvernement. pour le développement économique de l’outre-mer, présenté en Conseil des ministres le 28 juillet 2008, devrait être discuté au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat. à partir du 10 mars. Son objectif est de favoriser le développement économique “endogène” et permettre de rompre avec l’assistanat dans des territoires sévèrement touchés par le chômage, avec notamment la création de “zones franches globales d’activités” dans les 4 départements d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion). Il devrait être complété de dispositions afin de lutter contre les effets de la crise.

Retrouvez une sélection de déclarations publiques sur la politique en faveur de l’outre-mer.

Rechercher