Sur la reconnaissance de l’État palestinien| vie-publique.fr | Ressources

[ Publicité ]
Imprimer

Sur la reconnaissance de l’État palestinien

le 19 12 2014 Archives.

L’Assemblée nationale, le 2 décembre 2014, et le Sénat le 11 décembre 2014 ont voté une résolution demandant au gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. français de reconnaître l’État de Palestine.

La France entretient des relations diplomatiques avec l’Autorité palestinienne mais n’a pas reconnu l’État en tant que tel. Le 28 novembre 2014, le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius a déclaré que la France reconnaîtrait "sans délai" l’État de Palestine si une ultime tentative de résolution négociée sous l’égide de la communauté internationale échouait, évoquant un délai de deux ans.

En novembre 2012, la Palestine a été admise comme État observateur non-membre de l’ONU : 138 pays ont voté pour, 9 contre et 41 se sont abstenus. Ce statut lui confère le droit d’assister à la plupart des réunions mais ne lui permet pas de voter, ni de proposer des résolutions ou de postuler à des offices onusiens. En octobre 2011, la Palestine était devenue le 195ème État membre de l’Unesco : la résolution avait été votée par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre.

Vous trouverez ici les principales déclarations illustrant depuis plus de vingt ans les positions françaises relatives à la reconnaissance d’un État palestinien.

Rechercher