Imprimer

Les agences de notation

le 20 juillet 2018

Les agences de notation (en anglais CRA, Credit Rating Agency) sont des entreprises privées dont l’activité principale consiste à évaluer la capacité des émetteurs de dette (entreprises, États, collectivités locales) à faire face à leurs engagements financiers.

Historique

L’apparition des premières agences de notation remonte aux années 1920. Leur activité de vente d’informations financières diffère peu de celle des analystes financiers. A partir de la crise de 1929, les agences se focalisent sur l’analyse de la qualité du crédit des émetteurs ou des emprunteurs.

Les trois principales agences sont Moody’s Investor Service (Moody’s), Fitch Ratings (Fitch) et Standard & Poor’s.

Différents scandales financiers (Affaire Enron en 2001, crise financière de 2007-2008 qui toucha le secteur des prêts hypothécaires aux États-Unis, dite crise des subprimes) ont souligné l’existence de risques liés au rôle des agences de notation au sein du système financier.

Les critères utilisés par les agences de notation

La notation de crédit (ou credit rating) se définit comme l’activité de publication d’une évaluation du risque de défaut d’un emprunteur. L’agence évalue si l’emprunteur est solvable et pourra rembourser ou non sa dette.

Parmi les critères retenus pour évaluer le risque financier, figurent la rentabilité financière globale, la rentabilité des capitaux investis, le niveau d’endettement, la flexibilité financière et la liquidité. Plus récemment interviennent des critères non quantitatifs comme la gouvernance, la responsabilité sociale de l’entreprise ou sa stratégie.

Les différentes notes pour l’endettement à long terme (Moody’s, Standard & Poor’s)
Moody’s S&P Appréciation
Aaa AAA Signature de première qualité
Aa AA Emetteur qualifié de très fiable
A A Bonne qualité, mais risque éventuel
Baa BBB Solvabilité moyenne
Ba BB Risque de non remboursement + important
B B Risque assez fort de non remboursement
Caa CCC Risque très important de non remboursement
Ca CC Emprunt très spéculatif
C D Situation de faillite de l’emprunteur

Des notations intermédiaires peuvent être affublées d’un "+" ou "-" ou encore d’un "1" ou "2".

L’impact des agences de notation sur le marché financier

Les agences de notation apportent et diffusent l’information financière pour les besoins du marché et des investisseurs. Les agences sont dépendantes de l’information fournie par les émetteurs.

La notation obtenue est déterminante dans le cas d’une entreprise cherchant un financement ou émettant des obligations sur le marché : plus la note sera élevée et plus l’entreprise trouvera des fonds bon marché à des taux d’intérêt faibles. La note peut varier tout au long de la vie des obligations ; elle n’est que l’estimation du risque de solvabilité à un instant donné et mesuré de manière statistique.

Les titres émis par les États sont recherchés par les investisseurs car ils sont réputés à risque quasi-nul. Au 6 avril 2018, la note d’endettement de long terme de la France par Standard and Poor’s est maintenue à "AA", toujours assortie d’une perspective à stable. La note de sa dette souveraine à court terme est également maintenue, à "A-1+".

Les critiques adressées aux agences de notation

Ces critiques sont de trois ordres.

  • La crise de subprimes de 2007-2008 a dévoilé des conflits d’intérêt de certains employés des agences impliqués dans les relations commerciales des émetteurs concernés par le processus d’analyse. En outre, les revenus des agences de notation proviennent essentiellement des émetteurs de dette obligataire depuis les années 1970 (principe de l’émetteur-payeur).
  • La pertinence des notations des agences en matière d’évaluation du risque souverain est également sujette à interrogation. Les agences se sont vu reprocher de n’avoir pas su anticiper les dégradations brutales de la solvabilité des emprunteurs (crise asiatique de 1997-1998, Enron en 2001, subprimes en 2007-2008).

Mots clés :

Rechercher