Imprimer

Les crypto-monnaies

le 16 août 2018

Les crypto-monnaies sont des monnaies virtuelles, privées, qui permettent à leurs détenteurs d’acheter certains types de biens ou services sans disposer de compte bancaire.

Les crypto-monnaies (ou crypto-actifs) représentent 0,2% de l’ensemble des transactions (en volume) de la zone euroEuroMonnaie unique de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui forment la zone euro.. Il existe plus de 1 600 crypto-monnaies différentes dans le monde. Les trois crypto-monnaies les plus utilisées sont Bitcoin, Ether et Ripple. Leurs capitalisations respectives sont de 109 milliards d’euros, 50 milliards d’euros et 22 milliards d’euros.

Qu’est-ce qu’une crypto-monnaie ?

Selon un rapport remis au ministre de l’économie et des finances le 4 juillet 2018 par Jean-Pierre Landau, les crypto-monnaies se définissent par trois caractéristiques :

  • ce sont des monnaies virtuelles, c’est-à-dire des représentations numériques de valeur purement fiduciaires, elles ne sont émises ou garanties ni par une banque centrale, ni par une institution de crédit ou monétaire ;
  • elles utilisent la cryptographie : elles sont conçues pour transmettre de la valeur sur Internet dans un environnement ouvert et sécurisé ;
  • elles fonctionnent dans un système décentralisé, la plupart des crypto-monnaies sont adossées à la technologie blockchain.

Les premières crypto-monnaies ont été créées dès l’avènement d’Internet mais leur utilisation ne s’est développée qu’avec le bitcoin, conçu par Satoshi Nakamoto en 2009. Bitcoin enregistre chaque minute près de 80 transactions dans le monde. Néanmoins, ce chiffre reste très éloigné du nombre de transactions réalisées avec les cartes de paiement Visa et Mastercard, de l’ordre de 100 000 transactions par minute chacune.

L’écosystème des crypto-actifs attire de plus en plus le regard des pouvoirs publics qui s’interrogent sur la manière dont leur usage peut être détourné. L’anonymat garanti par l’absence de compte favoriserait des pratiques liées au blanchiment de capitaux ou à d’autres activités criminelles telles que le financement du terrorisme. Cette surveillance se heurte toutefois à la volonté d’encourager l’innovation technologique dont les crypto-monnaies sont l’un des représentants ces dernières années.

La technologie Blockchain

La sécurisation des échanges à partir de crypto-monnaies repose sur une architecture numérique complexe basée essentiellement sur les blockchains. La blockchain autorise une gestion décentralisée de la monnaie sans tiers de confiance, à l’opposé des systèmes hiérarchisés et centralisés des monnaies officielles.

Les données sont regroupées en blocs successifs sur lesquels l’intégralité des informations relatives aux transactions effectuées est stockée. Ces blocs sont liés les uns aux autres et numérotés. Un lien cryptographique est établi entre chaque bloc et le suivant.

La représentation numérique des crypto-actifs est souvent opérée à l’aide de jetons numériques. Il s’agit d’une représentation digitale de valeur, fongible et divisible, pouvant circuler sur Internet et être échangée de pair-à-pair (peer-to-peer) sans preuve obligatoire d’identité et avec une finalité de paiement.

Perspectives des crypto-monnaies

L’apparition des crypto-monnaies présente deux aspects majeurs :

  • c’est un mouvement de société qui remet en cause les banques et intermédiaires financiers traditionnels, notamment depuis la crise de 2008 ;
  • c’est un progrès technologique qui permet d’opérer "via un réseau totalement sécurisé et totalement décentralisé de transactions anonymes entre un très grand nombre de participants qui ne se connaissent pas" (Rapport Landau).

Les crypto-monnaies sont-elles amenées à bouleverser l’économie fondée sur les monnaies traditionnelles ? Par le passé, aucune monnaie privée n’a réussi à persister dans le temps. Néanmoins, à l’ère digitale, alors que les monnaies traditionnelles s’utilisent sous forme dématérialisée, les crypto-monnaies pourraient connaître un destin différent. Par exemple, de grandes plateformes d’échanges pourraient utiliser leur propre monnaie.

Mots clés :

Rechercher