Imprimer

Les grands secteurs de l’économie : primaire, secondaire, tertiaire

le 22 08 2018

La classification de l’économie en trois secteurs principaux selon la nature de l’activité résulte des travaux de l’économiste anglais Colin Clark sur “Les conditions du progrès économique” (1947), repris par le théoricien français Jean Fourastié.

Le groupement des activités économiques de production se fonde sur la notion de secteurs d’activité. Un secteur d’activité regroupe des entreprises de fabrication, de commerce ou de service qui ont la même activité principale dans une nomenclature d’activité économique donnée. A la différence de la branche d’activité, qui regroupe des unités de production homogènes, un secteur regroupe des entreprises classées selon leur activité principale.

Définition des trois secteurs de production

Le secteur primaire regroupe l’ensemble des activités dont la finalité consiste en une exploitation des ressources naturelles : agriculture, pêche, forêts, mines, gisements. Toutefois, selon le point de vue, les industries extractives peuvent aussi être classées dans le secteur secondaire.

Le secteur secondaire regroupe l’ensemble des activités consistant en une transformation plus ou moins élaborée des matières premières (industries manufacturières, construction).

Le secteur tertiaire se définit par complémentarité avec les activités agricoles et industrielles (secteurs primaire et secondaire). Il se compose :

  • du tertiaire principalement marchand (commerce, transports, activités financières, services rendus aux entreprises, services rendus aux particuliers, hébergement-restauration, immobilier, information-communication) ;
  • du tertiaire principalement non-marchand (administration publique, enseignement, santé humaine, action sociale).

L’emploi par secteur d’activité

Selon l’enquête Emploi, en 2016 (“Tableaux de l’économie française 2018”), 26,6 millions de personnes occupent un emploi au sens du Bureau international du travail en France.

Le secteur tertiaire représente 75,7% des emplois, le secteur secondaire 20,6 et le secteur primaire 2,8.

Depuis les 40 dernières années, la part de l’emploi dans le secteur de l’industrie s’est réduite presque de moitié. Dans le secteur tertiaire, cette part a augmenté de 21 points.

En 2016, la France figure parmi les pays européens où le poids du secteur tertiaire est le plus élevé : il y est supérieur de 4,6 points à la moyenne de l’Union européenne (UE). Les poids de l’agriculture et de l’industrie construction y sont en revanche plus faibles, inférieurs de 1,4 et de 3,9 points respectivement, en regard de la moyenne de l’UE.

Mots clés :

Rechercher