Présidentielle 2012 : les sondages en question| vie-publique.fr | A la Une

[ Publicité ]
Imprimer

Présidentielle 2012 : les sondages en question

le 16 03 2012 Archives.

Election presidentielle 2012

Election presidentielle 2012 © Fotolia

A l’approche du premier tour de l’élection présidentielle le 22 avril 2012, les sondages d’opinion sur les intentions de vote se succèdent. Ces sondages, largement commentés dans les medias, finissent par être suspectés d’avoir un effet politique et d’influencer les résultats des élections.

C’est en raison de cet effet éventuel sur la mobilisation de l’électorat qu’ils sont encadrés par la loi et qu’ils font l’objet de tant d’attentions. Pourtant, des critiques récurrentes sont énoncées quant à la fiabilité des sondages électoraux. Les techniques de redressement des résultats bruts utilisées par les instituts de sondage sont jugées opaques et les modes de construction de l’échantillon représentatif sont discutés. Au-delà des résultats des sondages, l’interprétation qui en est faite par les medias néglige trop souvent la marge d’erreur inhérente à toute enquête d’opinion (elle est estimée à 3% pour un échantillon de 1000 personnes) ainsi que la fiche technique du sondage dans laquelle figure la méthode utilisée par les sondeurs. En effet, une enquête par téléphone ne peut donner les mêmes résultats qu’une enquête en ligne, par Internet, menée parfois contre rémunération.

vie-publique.fr vous propose un ensemble de ressources sur l’encadrement des sondages politiques.

Rechercher