Réforme des rythmes scolaires : une mise en oeuvre contestée| vie-publique.fr | A la Une

[ Publicité ]
Imprimer

Réforme des rythmes scolaires : une mise en oeuvre contestée

le 15 11 2013 Archives.

Cartables d'élèves

Cartables d’élèves © Prod. Numérik - Fotolia.com

La mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires définie par le décret du 24 janvier 2013 suscite des oppositions de la part d’enseignants, de parents d’élèves et d’élus.

La réforme prévoit une semaine scolaire de 24 heures d’enseignement réparties sur neuf demi-journées avec, en principe, classe le mercredi matin. La journée de classe est ainsi allégée et des temps d’activité périscolaire doivent être organisés par les communes. Ses opposants reprochent notamment à la réforme : une fatigue excessive des enfants, un surcoût pour les communes, des disparités dans les activités proposées aux enfants.

Pourtant, la situation créée par la réforme de 2008 (semaine de quatre jours et réduction de la semaine scolaire de deux heures sans compensation) était unanimement contestée. En outre, la Conférence nationale sur les rythmes scolaires organisée en 2011, un rapport de l’Académie de médecine de 2010 et la concertation sur la refondation de l’école avaient tous conclu sur la nécessaire refonte de la semaine scolaire et l’allégement de la journée de classe grâce à la semaine de 4,5 jours. L’Académie de médecine avait notamment montré que les enfants en difficulté scolaire en seraient les premiers bénéficiaires.

Au Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. du 13 novembre 2013, le ministre de l’Éducation nationale a présenté une communication sur la refondation de l’école de la République. Il a indiqué que la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires se déroulait de manière satisfaisante dans la quasi-totalité des communes concernées. Le 15 novembre, le Premier ministre a répondu aux opposants à la réforme qui demandent son report voire son abandon que la réforme "devait être faite et qu’elle sera faite".

Mots clés :

Rechercher