Régionales 2015 : il est encore temps de s’inscrire pour voter en décembre| vie-publique.fr | A la Une

[ Publicité ]
Imprimer

Régionales 2015 : il est encore temps de s’inscrire pour voter en décembre

le 3 09 2015 Archives.

© L.Bouvier - Fotolia.com

Lors du Conseil des ministresConseil des ministresFormation collégiale réunissant l’ensemble des ministres. du 2 septembre 2015, le ministre de l’Intérieur a rappelé qu’il était possible de s’inscrire sur les listes électorales jusqu’au 30 septembre 2015 pour voter aux élections régionales de décembre 2015. C’est la première fois depuis 1965 qu’une élection a lieu au mois de décembre.

Une loi permettant la réouverture des délais d’inscription sur les listes électorales a été promulguée le 13 juillet 2015. Sans cette loi, les élections régionales auraient été organisées sur la base de la liste électorale arrêtée le 28 février 2015, elle-même établie sur les demandes d’inscription déposées au plus tard le 31 décembre 2014, soit près d’un an avant les élections.

Les électeurs qui se sont inscrits depuis le 1er janvier 2015 n’ont aucune démarche particulière à entreprendre : ils seront automatiquement compris dans cette procédure de révision, et pourront voter dès décembre prochain. Par ailleurs, les électeurs qui le souhaitent peuvent s’inscrire dans leur mairie ou en ligne jusqu’au 30 septembre 2015 pour participer aux prochaines élections régionales dont les dates sont fixées aux 6 et 13 décembre prochain. Il en va de même pour les scrutins élisant les assemblées de Corse, de Guyane et de Martinique.

Lors de l’examen du texte au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat., les parlementaires ont mis en évidence le caractère contraignant des modalités d’inscription sur les listes électorales qui peut contribuer à éloigner certains électeurs potentiels du vote. Le nombre de non-inscrits est évalué à 3 millions, celui des "mal-inscrits" à 6,5 millions.

Mots clés :

Rechercher