Revenu de solidarité active : quel bilan ?| vie-publique.fr | A la Une

[ Publicité ]
Imprimer

Revenu de solidarité active : quel bilan ?

le 14 01 2011 Archives.

Bondy (93). Transport en banlieue : attente à un abribus sous le pont de Bondy.

Bondy (93). Transport en banlieue : attente à un abribus sous le pont de Bondy. © La Documentation française, Photo : Alain Le Bacquer

Après dix-huit mois d’application de la loi instituant le revenu de solidarité active (RSA), un rapport intermédiaire d’évaluation a été remis à la ministre en charge des solidarités le 11 janvier 2011.

Selon le rapport, le bilan est contrasté et confirme les tendances déjà observées en juin 2010, soit après un an d’application. Le RSA-socle s’est rapidement imposé comme le successeur du revenu minimum d’insertion (RMI) et de l’allocation de parent isolé (API). En revanche, le volet complément d’activité compte toujours moins de bénéficiaires qu’escompté. Le rapport suggère que le dispositif créé par le RSA pour les emplois à temps partiel, par exemple, est peut-être mal connu ou mal compris. Néanmoins, le rapport souligne que 71 000 foyers ont franchi le seuil de bas revenu grâce au RSA-activité en 2009 mais les effets du RSA sur le marché du travail n’ont pas encore été mesurés.

Le RSA jeunes, mis en place depuis le 1er septembre 2010, n’est pas traité dans le rapport mais la ministre des solidarités et de la cohésion sociale a admis, dans une conférence de presse le 6 janvier, que le RSA jeunes connaît une montée en charge très progressive et des difficultés existent. 5024 foyers bénéficiaient du RSA jeunes fin novembre 2010 alors que 165 000 bénéficiaires étaient attendus.

vie-publique.fr vous propose un ensemble de ressources sur la mise en oeuvre du revenu de solidarité active.

Mots clés :

Rechercher