Imprimer

Les inégalités de revenus progressent-elles ?

le 23 avril 2018

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » des faits et des chiffres-clés sur des sujets d’actualité pour démêler le vrai du faux.

Collection de poche sur des sujets sociaux, économiques, politiques, culturels ou internationaux, Doc’ en poche « Entrez dans l’actu » vous propose en 30 questions des informations essentielles pour sortir du brouhaha médiatique. Venez découvrir nos autres titres disponibles sur notre catalogue !

Une progression des inégalités tardive par rapport aux autres pays développés

Depuis les années 1980, les inégalités de revenu augmentent dans l’ensemble des pays développés. Jusqu’à une période récente, la France faisait partie des exceptions. Cette dynamique à contre-courant était liée au modèle de protection sociale français, qui résistait alors que de nombreux pays mettaient en œuvre des réformes libérales. Mais depuis la fin des années 1990, les inégalités semblent progresser dans l’Hexagone.

L’augmentation des hauts revenus et de la pauvreté

La cause principale est la très forte progression des plus hauts revenus. Ainsi, alors que le revenu moyen par foyer a augmenté de 5,9 % sur la période 1998-2005, celui des 1 % les plus aisés a crû de 19 % et celui des 0,1 % les plus riches de 32 % (source : Insee). À l’autre extrémité de l’échelle, la pauvreté progresse également. Ce phénomène s’est renforcé dans les années récentes : ainsi, en 2008-2010, les premiers déciles ont vu leur revenu diminuer (source : Insee). Toutefois, si on exclut la frange la plus privilégiée et les plus pauvres, la hiérarchie des revenus est relativement stable depuis trente ans. Les écarts de salaire – sans tenir compte des temps travaillés – ont même plutôt diminué depuis les années 1990.

Les inégalités en France depuis 1970
Année taux de pauvreté Seuil à 50 % taux de pauvreté Seuil à 60 % Rapport interdécile (D9/D1)
1970 12,0 17,9 4,6
1990 6,6 13,8 3,3
2000 7,2 13,6 3,5
2015 8,0 14,2 3,5

Lecture : pour le taux de pauvreté, le seuil est défini en pourcentage du revenu médian ; le rapport interdécile mesure l’écart entre le niveau de vie le plus élevé des 10 % les plus pauvres et le niveau de vie le plus bas des 10 % les plus riches : ainsi, en 1970, celui des seconds était 4,6 fois supérieur à celui des premiers. Source : Insee, Observatoire des inégalités.

Des inégalités en hausse dans les pays riches depuis les années 1990
1990 (*91) 1995(*94 **96) 2000 2005 (*2004) 2010 2015 (*2014)
France 0,277** 0,287 0,288 0,303 0,295
Allemagne 0,256 0,266 0,264 0,297 0,286 0,289*
Italie 0,275 0,326 0,321 0,331* 0,321 0,326*
Suède 0,209* 0,211 0,243 0,234* 0,269 0,278
Royaume-Uni 0,355 0,337* 0,352 0,359 0,351 0,360
États-Unis 0,349 0,361 0,357 0,380 0,380 0,390

NB : le coefficient de Gini est un indicateur synthétique d’inégalité. Plus il se rapproche de 1, plus les inégalités sont élevées. Source : OCDE, mars 2018.

Mots clés :

Rechercher