La rénovation des diplômes : acteurs et objectifs| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

La rénovation des diplômes : acteurs et objectifs

Archives.

Dossier mis à jour le 23.10.2004

Article mis à jour le 17.03.2005

La voie professionnelle prépare à :
- environ 250 CAP (Certificat d’aptitude professionnelle)
- 50 BEP (Brevet d’étude professionnelle)
- 48 spécialités pour le baccalauréat professionnel

Les CAP doivent permettre une insertion professionnelle immédiate. Les BEP ouvrent la voie à la préparation d’un baccalauréat professionnel ou technologique. Le baccalauréat professionnel doit à la fois permettre une insertion immédiate dans la vie active et la poursuite d’études, notamment vers l’enseignement supérieur.

Dans ces conditions, l’offre et le contenu des formations doivent pouvoir continuellement évoluer pour répondre aux besoins du marché du travail et garantir les meilleures chances d’insertion professionnelle. Trois structures spécialisées sont chargées de veiller à cette constante adaptation :
- le Haut comité éducation économie emploi,
- la Mission éducation économie emploi
- les Commissions professionnelles consultatives

Le Haut comité et la Mission travaillent ensemble dans le cadre du MinistèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Education nationale et ont essentiellement un rôle d’analyse et de synthèse en relation avec les autres ministères et institutions en charge de la formation, l’économie ou l’emploi.

Les Commissions consultatives professionnelles (CPC), composées de représentants des employeurs, des salariés, des pouvoirs publics, ainsi que de personnalités qualifiées, sont directement en charge de l’élaboration des programmes et des diplômes. Elles donnent un avis sur la création, l’actualisation ou la suppression des diplômes de l’enseignement technologique et professionnel, du CAP au BTS. Chaque année, elles créent ou modifient ainsi des dizaines de diplômes.

Depuis 2001, les pouvoirs publics ont impulsé les travaux de rénovation des 2 diplômes fondamentaux de la filière professionnelle, le CAP et le BEP, avec pour objectif affirmé de garantir la valeur de ces diplômes et d’assurer l’accès de toute une classe d’âge à un diplôme vraiment qualifiant.

Lien vers le haut de page

Rechercher