[ Publicité ]

Une politique en évolution depuis la réforme de 1998| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

Une politique en évolution depuis la réforme de 1998

Archives.

Dossier mis à jour le 3.09.2007

Article mis à jour le 3.09.2007

Des sondages d’opinion réalisés en 2005 et 2006 ont montré l’intérêt des Français pour les questions de solidarité internationale, intérêt qui s’accompagne néanmoins de méconnaissance, de méfiance et de scepticisme sur les résultats de l’aide au développement.

La politique de coopération française date des années 60 et marque la fin de l’Empire colonial français. Faute de renouvellement des instances, des personnels et de l’implantation géographique, elle a souvent été réduite à la politique africaine, même après les discours d’ouverture du premier septennat de François Mitterrand en 1981.

C’est finalement sous l’emprise de grands bouleversements à l’échelle internationale - chute du mur de Berlin, récession économique mondiale - que s’opére une mutation de la politique étrangère française. Celle-ci se dote de nouveaux instruments financiers et institutionnels pour élargir sa zone d’intervention, et associer d’autres partenaires. La politique d’aide au développement affirme les choix spécifiques de la France et s’intégre aux choix internationaux, en particulier les Objectifs du millénaire.

Ce dossier, loin d’épuiser toutes les facettes de la coopération (les aides sectorielles sont seulement abordées), se concentre sur les différents acteurs, institutionnels ou issus de la société civile, l’aide publique au développementAide publique au développementDons ou prêts consentis à des conditions financières privilégiées accordés aux pays en voie de développement par les organismes publics des pays industrialisés., comme instrument budgétaire au service de la solidarité internationale et revient sur les spécificités françaises de la coopération au long des 40 dernières années.

Lien vers le haut de page

Rechercher