| vie-publique.fr |

[ Publicité ]
Imprimer

Audiovisuel extérieur : bilan et perspectives 2011-2013

le 15 11 2011 Archives.

Dans un rapport publié en octobre 2011, l’Inspection générale des finances (IGF) évalue la situation du groupe Audiovisuel extérieur de la France (AEF) et de ses filiales depuis sa création en 2008. L’IGF présente les options susceptibles de concilier les orientations stratégiques du groupe et ses contraintes budgétaires (montant de la dotation publique attribuée par l’Etat) pour la période 2011-2013.

Selon l’IGF, le groupe Audiovisuel extérieur de la France a déjà enregistré de "belles réussites" : dans un environnement fortement concurrentiel (27 000 chaînes de télévision dans le monde, dont 57 chaînes d’information en continu à vocation internationale), ses chaînes (France 4, RFI et TV5 Monde) ont conquis de remarquables positions sur internet et les réseaux sociaux qui font du groupe un fournisseur de contenus multimédias de classe mondiale. Toutefois, le financement de ce développement reposait sur un plan d’affaires initial comportant des prévisions de ressources propres trop optimistes. Pour préserver ses investissements de croissance, l’AEF a engagé des restructurations accélérées (économies de masse salariale et de charges d’exploitation) nécessitant d’importantes aides exceptionnelles de l’Etat (103,9 millions d’euros entre 2008 et 2010).

Selon l’IGF, les prévisions du plan d’affaires pour 2011-2013 restent probablement trop optimistes. L’IGF chiffre à près de 55 millions d’euros la "zone d’incertitude budgétaire". Face à ce constat, l’IGF recommande une maîtrise des coûts, dans le respect toutefois des priorités stratégiques de l’AEF, ce qui devrait conduire à écarter des pistes comme la réduction du nombre de langues de diffusion ou de la couverture géographique. En revanche, sont jugées envisageables l’abandon de la diffusion en ondes courtes et moyennes, une révision stratégique du stock d’émetteurs FM existants, ainsi que le gel temporaire de nouveaux investissements de distribution. Compte tenu des gains de productivité associés à la montée du numérique, le non-remplacement des départs en retraite pourrait également être mis à l’étude. Enfin, les complémentarités entre TV5 Monde et les autres composantes de l’AEF devraient être mieux exploitées (accueillir plus largement sur TV5 Monde des contenus produits par ses partenaires francophones). Enfin, la gouvernance de l’ensemble pourrait être améliorée, avec la désignation d’un ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. chef de file en remplacement de la tutelle actuellement partagée entre le ministère de la culture, des finances et des affaires étrangères et européennes.

Mots clés :

Rechercher