| vie-publique.fr |

[ Publicité ]
Imprimer

TGV : quels bénéfices pour la collectivité ?

le 23 10 2014 Archives.

La Cour des comptes rend public, le 23 octobre 2014, un rapport thématique consacré à l’évaluation de la politique en faveur du transport ferroviaire à grande vitesse. La Cour estime que les bénéfices pour la collectivité de la grande vitesse ferroviaire sont finalement inférieurs aux prévisions.

La Cour souligne les limites du modèle de la grande vitesse ferroviaire. Le train à grande vitesse (TGV) a certes stabilisé le déclin du transport ferroviaire de voyageurs mais il reste minoritaire dans les déplacements. Les investissements lourds pour la mise en service de TGV ont été réalisés au détriment de l’entretien du réseau classique. En outre, le TGV a un effet ambivalent sur l’aménagement du territoireAménagement du territoireEnsemble des actions publiques tendant à un développement équilibré des régions et à une organisation de l’espace selon une conception directrice. car il tend à accentuer la polarisation autour des grandes métropoles. La décision de création d’une nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) obéit souvent à des paramètres politiques (pression des collectivités locales, etc.) et les prévisions de rentabilité sont toujours optimistes. Selon la Cour, le processus de décision est tel qu’il conduit inéluctablement à la construction de lignes nouvelles. Enfin, la Cour considère que, désormais, le modèle de grande vitesse ferroviaire n’est plus soutenable : les lignes existantes sont de moins en moins rentables, les nouveaux projets ne sont pas financés.

La Cour des comptes présente huit recommandations pour une politique soutenable de la grande vitesse ferroviaire. Le TGV ne doit pas être le seul axe de développement mais, au contraire, être intégré dans une offre de transport multimodale (au passage, la Cour souhaite la levée des restrictions à la concurrence pour le transport routier de voyageurs sur longues distances). En parallèle, le nombre d’arrêts TGV doit être réduit, une desserte TGV n’étant justifiée que par un large bassin de population. Les moyens financiers encore disponibles doivent en priorité être concentrés sur l’entretien du réseau.

Mots clés :

Rechercher