[ Publicité ]

La consécration de l’individualisation et de la personnalisation des parcours de formation| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

La consécration de l’individualisation et de la personnalisation des parcours de formation

Archives.

Dossier mis à jour le 21.10.2009

Article mis à jour le 21.10.2009

JPEG - 12.4 ko
Parcours de formation, quelles évolutions ?
© La Documentation française Photo : Samuel Bollendorff/L’Oeil Public

Le droit à la formation professionnelle est inscrit dans le préambule de la Constitution depuis 1946 mais le système français de formation professionnelle date en grande partie des années 1970.

Politique emblématique de la décentralisation, la formation professionnelle fait une place centrale aux régions dont c’est un domaine de compétence de droit commun depuis 2004. Toutefois le dispositif français repose sur un paysage institutionnel complexe dans lequel interviennent outre les régions, l’Etat, les partenaires sociaux et les entreprises.

Si l’obligation de financement de la formation par les entreprises est un principe depuis la loi de 1971, le dispositif de formation professionnelle bénéficie également de financements publics (Etat et régions). D’ailleurs la complexité des mécanismes de financement contribue à une certaine opacité du système, voire à un gaspillage des dépenses qui ne bénéficient pas aux publics les plus défavorisés, des dysfonctionnements auxquels la réforme de 2009 veut remédier.

Au fil des ans, le système de formation professionnelle qui s’est développé en période de forte croissance économique s’est pourtant adapté aux mutations économiques. La formation professionnelle ne conditionne pas seulement l’accès à l’emploi mais devient un instrument majeur au service de la sécurisation des parcours professionnels. L’offre de formation se diversifie et s’efforce de donner des réponses mieux adaptées aux besoins des salariés et de leurs employeurs dans un environnement professionnel souvent devenu instable et incertain. La formation apparaît aujourd’hui comme l’un des enjeux de l’organisation du travail : elle est l’une des conditions du maintien de l’emploi et dans l’emploi et s’inscrit entre individualisation et personnalisation des droits reconnus aux salariés.

La formation professionnelle continue destinée aux salariés du secteur privé, dont il est question dans ce dossier, constitue l’une des briques d’un système de formation qui comprend d’autres dispositifs, celui de l’apprentissage, celui de la formation des fonctionnaires, celui des demandeurs d’emploi.

Lien vers le haut de page

Rechercher