[ Publicité ]

Immigration familiale versus immigration de travail ?| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

  • Imprimer

Immigration familiale versus immigration de travail ?

Archives.

Dossier mis à jour le 7.05.2008

Article mis à jour le 20.05.2008

« Nous devons réorganiser la manière dont est gérée l’immigration légale : il faut rééquilibrer les composantes de l’immigration vers notre pays. Il n’est pas acceptable que notre immigration soit aujourd’hui très majoritairement « familiale » et très minoritairement « économique ». En 2005, la France a délivré 92 000 cartes de séjour au titre de l’immigration familiale et seulement 11 000 au titre de l’immigration pour motifs professionnels ! Ce déséquilibre n’est pas raisonnable. Nous souhaitons donc, dans les cinq ans qui viennent, parvenir à ce que l’immigration économique représente 50 % du flux total des entrées à fin d’installation durable en France », déclare Brice Hortefeux, à l’Assemblée nationale le septembre 2007.

La loi du 2 juillet 2006 sur l’immigration et l’intégration consacrait déjà l’idée d’une reprise de l’immigration de travail en fonction des besoins de l’économie française : dans les régions et les secteurs handicapés par une pénurie structurelle de main d’oeuvre (agriculture, bâtiment, hôtellerie-restauration…), il est désormais possible de recruter un travailleur étranger sans se voir opposer la situation de l’emploi. Des moyens sont mis en oeuvre (carte compétences et talents…) pour attirer des étrangers hautement qualifiés. Par ailleurs, l’idée d’une politique de quotas, déjà évoquée en janvier 2005 par Nicolas Sarkozy, président de l’UMP, fait son chemin. Alors que les médias se font l’écho d’études du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. de l’Économie, des Finances et de l’Emploi sur des listes de métiers, très ou peu qualifiés qui pourraient être concernés, les organisations syndicales jugent choquant un choix établi en fonction de l’utilité économique, alors que dans le même temps on restreint la possibilité des travailleurs migrants à vivre en famille.

La loi du 20 novembre 2007 ne propose pas véritablement de mesures portant sur l’immigration de travail, tout au plus envisage-t-elle une régularisation, à titre dérogatoire et exceptionnel, au cas par cas, de travailleurs sans papiers, susceptibles d’obtenir un contrat de travail dans un secteur marqué par une pénurie de main d’oeuvre. Pour autant, s’adressant le 24 septembre 2007 aux directeurs régionaux et départementaux du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, B. Hortefeux précise que « le premier objectif consiste à renouer avec une véritable politique d’immigration professionnelle, fondée sur les intérêts de la France et ceux des pays d’origine » en rappelant qu’il y a en France 70 000 offres d’emploi non pourvues et que les instruments « innovants » conçus sous la précédente législatureLégislatureDurée du mandat des députés de l’Assemblée nationale. doivent être très rapidement mis en oeuvre. Promotion de l’immigration de travail qui doit s’accompagner d’un plus grand contrôle du travail illégal « qui est une des sources de l’immigration irrégulière ». Les adversaires de cette orientation prise depuis 2006 ne manquent pas de souligner que l’opposition entre immigration subie (l’immigration familiale) et l’immigration choisie (l’immigration de travail) fortement relayée par les médias, tend à assimiler l’étranger arrivé dans le cadre du regroupement familial à un indésirable, un chômeur, une personne pesant sur les comptes sociaux. Pour la sénatrice socialiste Bariza Khiari , « l’opposition entre immigration de travail et immigration familiale est fallacieuse et populiste. Les personnes qui viennent en France au titre de l’immigration familiale ont vocation à travailler et l’immigration de travail est à l’origine de l’immigration familiale de demain ».

Lien vers le haut de page

Mots clés :

Rechercher

200 expressions les plus recherchées

voir les 200 expressions

Communauté vie publique

Retrouvez vie-publique.fr

accès au flux Twitter @viepubliquefr. Nouvelle fenêtre
Suivez le flux Twitter @viepubliquefr

partager sur Google+
Tenez vous au courant de la vie du portail vie-publique.fr et de ses projets sur le compte +viepubliquefr
abonnement à google/+viepubliquefr

accès à Vie-publique.fr sur facebook. Nouvelle fenêtre
Rejoignez les amis de Vie-publique.fr pour comprendre les institutions , suivre l’actualité législative, les débats...
http://www.facebook.com/viepubliquefr