[ Publicité ]

La politique audiovisuelle extérieure en 2010| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

La politique audiovisuelle extérieure en 2010

Archives.

Dossier mis à jour le 7.07.2010

Article mis à jour le 7.07.2010

L’audiovisuel extérieur de la France, d’abord sous la responsabilité principale du ministèreMinistèreEnsemble des services de l’Etat (administration centrale et services déconcentrés) placés sous la responsabilité d’un ministre. des Affaires étrangères, s’est peu à peu étoffé depuis la création en 1975 de Radio France Internationale (RFI). Ainsi, au pôle radiophonique s’est ajouté un pôle télévisuel composé de TV5 Monde crée en 1984, Canal France International (CFI) en 1989 et de France 24 en 2006.

L’audiovisuel extérieur est cependant très critiqué : manque de cohérence, absence de vision d’ensemble, choix stratégiques reportés, coût global croissant et mesures d’audience insuffisantes. La nécessité d’une réforme s’impose et une mission de concertation et de propositions sur l’audiovisuel extérieur est mise en place en 2007 par l’Elysée. A l’issue d’une série d’auditions, un rapport est présenté en décembre 2007 par Jean-David Lévitte, conseiller diplomatique, et Georges-Marc Benamou, conseiller à la présidence de la République pour la culture et l’audiovisuel. Ce document définit l’ambition de la réforme : permettre à la France d’être une grande puissance médiatique par une présence accrue dans le domaine de la production et de la diffusion de l’information planétaire, par les réseaux via l’association des trois modes de diffusion complémentaires (internet, télévision et radio) et par la force de son message. Cette réforme entre dans sa phase opérationnelle en 2008, 2009 et 2010 avec la création d’une société holding, Audiovisuel Extérieur de la France (AEF) et la réorganisation de la tutelle de l’Etat, car à l’exception de CFI, les différents opérateurs vont relever dorénavant de la Direction générale des médias et des industries culturelles, une direction du ministère de la Culture et de la Communication .

Audiovisuel extérieur de la France et tutelle de l’Etat

C’est donc avec la création le 4 avril 2008 d’une société holding détenue par l’Etat, la société Audiovisuel Extérieur de la France (AEF), que la réforme engagée en 2007 s’est réellement concrétisée. Une convention la liant à l’Etat et précisant ses missions a été également signée le 23 mai 2008. Cette société regroupe les participations de l’Etat dans France 24, RFI et TV5 Monde. Elle a pour mission de définir les priorités stratégiques de ces différents opérateurs notamment en termes de publics visés, d’objectifs géographiques, ainsi qu’en termes de moyens de diffusion. Elle se fixe également comme objectif de renforcer les synergies et de promouvoir les mutualisations entre les opérateurs de l’audiovisuel extérieur. Mutualisations qui concernent l’organisation, la gouvernance et les fonctions de support, mais aussi les contenus et la distribution.

Cette holding est devenue, avec la loi du 5 mars 2009 relative à la communication audiovisuelle et au nouveau service publicService publicActivité d’intérêt général prise en charge par une personne publique ou par une personne privée mais sous le contrôle d’une personne publique. On distingue les services publics d’ordre et de régulation (défense, justice...), ceux ayant pour but la protection sociale et sanitaire, ceux à vocation éducative et culturelle et ceux à caractère économique. Le régime juridique du service public est défini autour de trois principes : continuité du service public, égalité devant le service public et mutabilité (adaptabilité). de télévision, une société nationale de programme dont la mission est de « contribuer à la diffusion et à la promotion de la langue française, des cultures française et francophone, ainsi qu’au rayonnement de la France dans le monde, notamment par la programmation d’émissions de télévision et de radio ou de services de communication au public en ligne relatifs à l’actualité française, francophone, européenne et internationale. ». Mais TV5 Monde occupe une place à part au sein de ce nouvel ensemble car la société AEF ne détient que 49% de son capital. Cet opérateur est donc un partenaire et non une filiale de la holding.Quant à France 24, détenue à sa création à parité par France Télévisions et TF1, elle appartient dorénavant en totalité au service public et bénéficie en 2009 d’une dotation de 91,7 millions d’euros. RFI, de son côté, a bénéficié de 132 millions d’euros s’ajoutant à 16,9 millions d’euros pour reconstituer ses fonds propres.

La réforme de l’audiovisuel extérieur s’est aussi traduite par la réorganisation de la tutelle de l’Etat depuis janvier 2010. Il relève désormais pour l’essentiel (RFI, TV5 Monde et France 24) de la Direction générale des médias et des industries culturelles au ministère de la Culture. Celle-ci gère, en effet pour le compte du Premier ministre, les crédits destinés à l’action audiovisuelle extérieure de la France. Le ministère des Affaires étrangères et européennes, le ministère de la Culture et de la Communication, ainsi que d’autres ministères, comme celui des Finances, sont également représentés au sein du Conseil d’administration de l’AEF et participent donc à la définition des orientations stratégiques.

Les composantes de l’audiovisuel extérieur

Radio France Internationale

Radio France Internationale est une radio publique française qui diffuse à Paris et partout dans le monde. En 2008, elle avait 35,6 millions d’auditeurs réguliers (en baisse de 8 millions par rapport à 2004). RFI émet 24 heures sur 24 dans le monde entier en français et 19 autres langues, en FM, en ondes courtes et en ondes moyennes, sur le câble, par satellite et sur rfi.fr. Une audience en recul et une faible présence sur Internet ont amené les dirigeants a engagé une réforme en 2009. Celle-ci repose sur une nouvelle stratégie qui vise à redéfinir les priorités géographiques en réorganisant les rédactions en langue étrangère (fermeture de 6 rédactions sur 20), à mieux prendre en compte la dimension économique et à renforcer la place de la musique. Elle a pour objectifs également de développer RFI sur Internet, de redresser la situation financière de la station et d’améliorer sa gestion. Elle s’est aussi traduite par un plan global de modernisation, accompagné d’un plan de sauvegarde de l’emploi prévoyant 206 suppressions de postes (25% des effectifs permanents) et 34 créations, avec des mesures d’accompagnement, comme des reclassements, des départs volontaires, des mises à la retraite ou des licenciements. L’annonce du plan social a provoqué à RFI la plus longue grèveGrèveArrêt du travail par les salariés d’une entreprise ou d’un service pour la défense de leurs intérêts communs. de l’audiovisuel public depuis 1968.

Le pôle télévisuel

Crée en 1984, à l’initiative de la France et en partenariat avec des pays francophones (Suisse, Communauté française de Belgique, Canada, Québec), TV5 a changé en 2006 d’appellation pour devenir TV5 Monde à la suite au lancement de France 24. Mais ce changement de nom ne s’applique désormais qu’aux sept réseaux gérés à partir de Paris. Au Canada et au Québec, TV5 est désormais un opérateur entièrement distinct, avec sa propre gestion et une grille conçue en fonction des intérêts du public canadien. TV5 Monde constitue néanmoins aujourd’hui le deuxième réseau mondial de télévision internationale, devant CNN International, BBC World et derrière MTV. Elle peut être reçue par plus de 200 millions de foyers dans le monde, qui représentent (hors Chine, où la présence des chaînes étrangères n’est pas autorisée) 20% des foyers TV du monde entier et 59% des foyers TV câble et satellite. Elle dispose d’environ 300 personnes. La France finance actuellement 67, 7% du budget de TV5 Monde.

La chaîne de télévision France 24 s’est ajoutée en décembre 2006 à TV5 Monde. Cette chaîne offre à un public international 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 un point de vue français sur l’actualité du monde. Elle se veut une CNN à la française, selon les propos de l’ancien ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres. Elle diffuse en français et en anglais et 10 heures par jour en arabe. Elle est gratuite, en clair et disponible dans ses différentes versions sur le satellite, le câble et l’ADSL en Europe, au Proche et Moyen-Orient, au Maghreb, en Afrique, à New York et à Washington DC. Elle commence également à s’implanter en Asie. La couverture de France 24 est évaluée à 101 millions de foyers en juin 2009 dans 160 pays. La chaîne dispose de 340 collaborateurs permanents dont 224 journalistes.

Canal France International

Crée en 1989 comme banque de programmes, CFI est ensuite devenue une chaîne de télévision à ambitions mondiales, avec un signal par continent, avant d’être contrainte d’abandonner sa diffusion directe au Moyen-Orient en 1997, puis en Amérique, en Europe et en Asie en 1998 dans le cadre d’une décision du Conseil de l’action audiovisuelle extérieure qui la recentrait sur sa fonction originelle et finalement vers l’ Afrique en 2003. Outre son rôle maintenu de banque de programmes, cette société s’est vue confier, à partir de 2002, une nouvelle mission de coopération audiovisuelle à destination des pays en développement, principalement d’Afrique. CFI, filiale du groupe France Télévisions, est subventionnée par le Ministère français des affaires étrangères et européennes. Son budget de fonctionnement en 2009 était de 16 millions d’euros et il dispose actuellement de 40 collaborateurs permanents à Paris.

Lien vers le haut de page

Mots clés :

Rechercher