[ Publicité ]

Du monopole d’Etat à la régulation| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

Du monopole d’Etat à la régulation

Archives.

Dossier mis à jour le 7.07.2010

Article mis à jour le 7.07.2010

Le secteur de l’audiovisuel a glissé progressivement du monopole d’Etat vers une organisation mixte et pluraliste où coexistent un secteur publicSecteur publicSecteur regroupant toutes les activités économiques et sociales prises en charge par les administrations, les entreprises publiques et les organismes publics de Sécurité sociale. et un secteur privé. Sur le plan juridique, la remise en cause du monopole puis sa disparition furent jalonnées de nombreux textes, parfois contradictoires, partagés entre la volonté de maintenir les structures audiovisuelles sous influence publique et le souci de procéder à une libéralisation plus ou moins contrôlée.

Les lois de 1981 et de 1982 qui mirent fin au monopole puis celle de 1986 qui affirma la liberté de communication, ouvrirent le champ à la création de radios et de télévisions nouvelles. Les opérateurs, qu’ils soient publics ou privés, furent contraints de trouver de nouveaux équilibres qu’une vingtaine de lois, jusqu’à celle du 1er août 2000, vinrent mettre en cause de façon plus ou moins profonde. Mais la question posée par la fin du monopole reste encore ouverte : comment assurer durablement l’équilibre entre le secteur public et le secteur privé et notamment comment concilier les contraintes politiques, financières et juridiques qui s’imposent à ces différents secteurs ?

D’après "Les Politiques audiovisuelles en France", Rémy TOMASZEWSKI, La Documentation française, 2001

Lien vers le haut de page

Mots clés :

Rechercher