La politique du livre : enjeux et mutations| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

La politique du livre : enjeux et mutations

Archives.

Dossier mis à jour le 20.04.2010

Article mis à jour le 20.04.2010

JPEG - 11.4 ko
Paris 8e. Salon du livre au Grand Palais. Stand Flammarion.
© La Documentation française Photo : Lionel Fourneaux

Pourquoi une politique du livre et de la lecture ? Les raisons traditionnellement avancées pour justifier l’organisation et l’intervention de l’État en matière de livre sont de trois ordres : la création des conditions de la diversité de la création et de la diffusion, la conservation et la valorisation du patrimoine écrit, le soutien à la lecture publique. Le livre représente en 2007 la troisième industrie culturelle en France, après l’audiovisuel et la presse, 100 000 emplois et un marché d’environ 5 milliards d’euros. La politique du livre et de la lecture a ainsi pour but de veiller à l’équilibre des rapports de force entre les différents acteurs de la "chaîne du livre".

La politique du livre s’inscrit dans un cadre institutionnel et budgétaire dans lequel le ministère de la Culture et de la Communication, avec les établissements publics sous sa tutelle, occupent une place prépondérante. D’autres ministères interviennent dans la politique du livre et de la lecture, ainsi que les collectivités territoriales.

Le soutien public à l’économie du livre s’exerce essentiellement selon deux modalités : la première est de nature juridique, avec la loi de 1981 sur le prix du livre ; la seconde est de nature financière, avec un ensemble de dispositifs d’aide directe en faveur de l’économie du livre. Dans un paysage institutionnel, économique et technologique en pleine mutation, les acteurs traditionnels de la "chaîne du livre" sont conduits à rechercher de nouveaux équilibres "pour passer le cap des craintes ou des inquiétudes".

L’émergence du livre numérique achève de rendre la situation plus complexe car, dépassant le cadre national, elle introduit de nouveaux acteurs, étrangers à la chaîne du livre (fournisseurs d’accès, moteurs de recherche...), susceptibles de bouleverser les hiérarchies établies. Elle génère également des controverses liées aux vastes entreprises de numérisation du patrimoine littéraire mondial, avec la remise en cause du droit de propriété intellectuelle qu’elles entraînent.

Lien vers le haut de page

Mots clés :

Rechercher