Construction d’un dispositif de veille et de gestion des risques sanitaires| vie-publique.fr | Repères | Politiques publiques

Imprimer

Construction d’un dispositif de veille et de gestion des risques sanitaires

Archives.

Dossier mis à jour le 20.06.2008

Article mis à jour le 20.06.2008

C’est en réaction à des crises sanitaires à forte résonance médiatique et politique que s’est construit le dispositif de veille et de sécurité sanitaires. Cette construction s’est opérée par couches successives mais en suivant deux orientations majeures :

  • la recherche d’un modèle d’organisation fondé sur le principe de séparation des fonctions d’évaluation et de gestion du risque,
  • le transfert de la fonction d’évaluation des risques de l’administration à des agences d’expertise.

Parallèlement, le champ de la veille sanitaire s’est progressivement étendu.
Si, dans les années 90, l’accent est mis sur les produits destinés à l’homme et sur la surveillance des maladies infectieuses, à partir de 1998, le champ des préoccupations s’élargit aux facteurs indirects (modes d’exposition, milieux...), susceptibles d’avoir un effet sur la santé. Le domaine de la sécurité sanitaire tend ainsi à devenir de plus en plus globalisant dès lors qu’on le définit comme "l’ensemble des programmes, décisions et actions visant à protéger la population contre tous les dangers et les risques considérés comme échappant au contrôle des individus et définis à ce titre comme relevant des pouvoirs publics et de leur régulation".

Ce dossier présente les deux volets de la sécurité sanitaire : l’évaluation des risques sanitaires et la gestion de ces mêmes risques. Une troisième partie est consacrée au cas particulier de la sécurité sanitaire des aliments.

Lien vers le haut de page

Mots clés :

Rechercher