Le couple franco-allemand est-il le moteur de l’Europe ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Le couple franco-allemand est-il le moteur de l’Europe ?

le 17 05 2017

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Chaque semaine, une question extraite de la collection Doc' en poche « Entrez dans l'actu » sur des sujets d'actualité pour démêler le vrai du faux.

Longtemps moteur de la construction européenne…

La réconciliation franco-allemande est au coeur de la déclaration Schuman du 9 mai 1950, visant à rendre la guerre impossible entre les deux pays. Le traité de l’Élysée de 1963 marque la naissance du « couple franco-allemand  ». Dans les années 1970, l’entente exceptionnelle entre le président V. Giscard d’Estaing et le chancelier H. Schmidt permet des avancées comme la création du Conseil européen et du système monétaire européen. L’amitié entre F. Mitterrand et H. Kohl se concrétise par les accords de Schengen, le traité de Maastricht, la création de l’Eurocorps ou encore de la chaîne Arte.

… il ne suffit plus à faire avancer l’Europe

La réunification allemande, en 1990, inquiète la France, qui craint que l’Allemagne réunifiée, plus puissante et forte de 80 millions d’habitants, n’ait plus le même engagement européen. Des tensions opposent J. Chirac et G. Schröder sur la PAC, dont l’Allemagne souhaite réduire les dépenses. Le traité de Nice marque la rupture de la parité institutionnelle entre les deux pays, au Conseil comme au ParlementParlementOrgane collégial qui exerce le pouvoir législatif (adoption des lois et contrôle du pouvoir exécutif). En France, le Parlement est composé de deux chambres : l’Assemblée nationale et le Sénat.. La crise de la zone euroEuroMonnaie unique de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. à partir de 2010 a suscité aussi des divergences entre les deux pays. Dans l’UE à 28, leur entente est indispensable pour avancer, mais n’est plus suffisante ; leur relation est devenue moins exclusive.

Le traité de l’Élysée, aux origines du couple franco-allemand

>>> Signé par le chancelier K. Adenauer et le général de Gaulle le 22 janvier 1963, il prévoit une étroite coopération en matière de politique étrangère, de défense, d’éducation et de jeunesse, grâce à des rencontres régulières entre les chefs d’État et de gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. et les ministres responsables dans ces domaines. Lors de sa ratification par le Bundestag, l’ajout d’un préambule interprétatif, insistant sur la solidarité transatlantique et la nécessité d’admettre le Royaume-Uni dans la Communauté européenne, déçoit cependant de Gaulle. Le 22 janvier 1988 (25e anniversaire), deux protocoles additionnels créent un conseil franco-allemand économique et financier et un conseil franco-allemand de défense et de sécurité. Un conseil de l’environnement a également été établi en 1989. Des secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande ont été nommés en 2003, lors du 40e anniversaire du traité.

Qu’est-ce que l’OFAJ ?

>>> L’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ) a été créé en 1963. Il a pour mission de renforcer les relations entre les jeunesses des deux pays. Il a permis à plus de 8 millions de jeunes Français et Allemands de se rencontrer et de parfaire la connaissance de leurs langues et cultures réciproques.

Des objectifs très différents

>>> « À travers la construction européenne, la France vise la réincarnation, l’Allemagne la rédemption » (Z. Brzezinski, Le Grand Échiquier : L’Amérique et le reste du monde, 1997).

Mots clés :


Extrait de : "Parlons Europe en 30 questions", David Siritzky (2014), disponible à La Documentation française

Consulter toutes les questions

Rechercher