Le président de la République, un grand bâtisseur ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Le président de la République, un grand bâtisseur ?

le 2 05 2017

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Chaque semaine, une question extraite de la collection Doc' en poche « Entrez dans l'actu » sur des sujets d'actualité pour démêler le vrai du faux.

Un nouveau « domaine réservé » ?

À partir de Georges Pompidou, l’expression « grands travaux » est souvent employée pour désigner des réalisations architecturales d’envergure impulsées par le président. Aucune disposition dans la Constitution n’attribue une telle fonction au chef de l’État. Toutefois, l’implication de plusieurs présidents dans ce type de projets est telle qu’on a pu parler d’un élargissement du fameux « domaine réservé ».

Des « présidents architectes »

Georges Pompidou a attaché son nom au centre Beaubourg qui réunit des collections d’art moderne et contemporain. Valéry Giscard d’Estaing est associé, notamment, au musée d’Orsay et à l’Institut du monde arabe, même si ces projets ont été amplifiés ou menés à bien sous François Mitterrand. Les réalisations durant les deux septennats de celui-ci sont très nombreuses : Grand Louvre, Arche de la Défense, Opéra de la Bastille, Bibliothèque nationale de France… Le musée du quai Branly, consacré aux arts premiers, a été porté par Jacques Chirac.

Une exception française

Ce rôle architectural du président dans la capitale n’a pas d’équivalent dans les autres pays occidentaux. On peut y voir le prolongement d’une tradition monarchique : nombre de rois de France ayant laissé eux aussi un héritage architectural important.

Patrimoine et création

>>> « On ne peut pas se figer dans le passé. Paris n’est pas une ville morte, ce n’est pas un musée à entretenir. Les bâtisseurs – de Louis XIV à Haussmann – ont détruit encore plus qu’ils n’ont construit. […] Nous sommes des conservateurs de civilisation. La difficulté est d’être en même temps des créateurs. C’est pourquoi, bien entendu, il faut préserver le Paris historique. […] Mais il faut aussi construire et pas seulement à des fins pratiques. » (Georges Pompidou, entretien dans Le Monde du 17 octobre 1972).

Pourquoi avoir créé le musée du quai Branly ?

>>> « Dresser, face à l’emprise terne et menaçante de l’uniformité, la diversité infinie des peuples et des arts. Offrir l’imaginaire, l’inspiration, le rêve contre les tentations du désenchantement. Donner à voir ces interactions, cette collaboration des cultures […] qui ne cesse d’entrelacer les fils de l’aventure humaine. Promouvoir, contre l’affrontement des identités et les logiques de l’enfermement et du ghetto, l’exigence du décloisonnement, de l’ouverture et de la compréhension mutuelle. Rassembler toutes celles et tous ceux qui, à travers le monde, s’emploient à faire progresser le dialogue des cultures et des civilisations. » (Jacques Chirac, allocution lors de l’inauguration du musée, 20 juin 2006).

Un président architecte

>>> « Dans toute ville je me sens empereur ou architecte – ce qui revient au même –, je tranche, je décide, j’arbitre. » (François Mitterrand, La paille et le grain, 1975).

Mots clés :


Extrait de :"Le président de la République en 30 questions", Isabelle Flahaut, Philippe Tronquoy (2017), disponible à La Documentation française

Consulter toutes les questions

Rechercher