Quels facteurs naturels font varier le climat ?| vie-publique.fr | Repères | Découverte des institutions

Imprimer

Quels facteurs naturels font varier le climat ?

le 9 02 2018

Illustration Doc'en Poche - Entrez dans l'actu

Chaque semaine, une question extraite de la collection Doc' en poche « Entrez dans l'actu » sur des sujets d'actualité pour démêler le vrai du faux.

Un ensemble de forçages externes

Le terme forçage désigne une perturbation d’origine extérieure au système climatique qui affecte l’équilibre énergétique de la planète et conduit à un ajustement du climat. Aux échelles de temps géologiques, la répartition des continents modifie les circulations atmosphérique et océanique et les propriétés de réflexion vers l’espace du flux d’énergie solaire par les surfaces terrestres. Sur des millénaires, les variations lentes du mouvement de la Terre autour du Soleil (paramètres orbitaux) changent la répartition de l’ensoleillement selon les latitudes. À l’échelle du siècle, les petites variations de l’activité propre du Soleil affectent le flux d’énergie solaire incident. Enfin, ce flux d’énergie solaire peut aussi être modulé par les éruptions volcaniques : leurs poussières en réfléchissent une partie vers l’espace.

Une variabilité interne

Les propriétés de chaque composante du système climatique et leurs interactions produisent spontanément des variations dites internes, à toutes les échelles spatiales et à des rythmes très différents. Cette variabilité interne se caractérise parfois par une redistribution de l’énergie entre océan et atmosphère (ex. : El Niño) ou entre les eaux de surface et les eaux profondes. Elle se superpose et/ou interagit avec les forçages externes.

Connaissez-vous El Niño ?

>>> En condition « normale », l’Est de l’océan Pacifique tropical, le long des côtes américaines, a des eaux de surface froides, tandis que l’Ouest est baigné par des eaux très chaudes sur une grande profondeur. Cette différence de température Est-Ouest et les vents associés s’affaiblissent tous les 3 à 7 ans : les températures augmentent alors le long des côtes orientales. L’origine de ces événements, appelés El Niño, est essentiellement interne. Les régimes de pluie et les cyclones tropicaux sont alors altérés, induisant des sécheresses marquées à l’Ouest, sur l’Australie et le bassin Indien, et des inondations au Pérou, à l’Est. Durant le phénomène El Niño, l’océan Pacifique tropical perd de l’énergie au profit de l’atmosphère, ce qui affecte le climat de nombreuses régions sur la planète, et induit une augmentation de la température globale de surface.

Mots clés :


Extrait de : "Parlons climat en 30 questions", Christophe Cassou et Valérie Masson-Delmotte (2015), disponible à La Documentation française

Consulter toutes les questions

Rechercher