Résultats de recherche | Vie Publique

10 résultats pour votre recherche "Sport, loisirs"

Classement :

Montrer / Cacher les extraits
  • 1 - Le Développement des sports et loisirs d'eau vive en France : impact sur le milieu aquatique et conflits d'usages

    31/12/1995

    Etude de l'impact du développement des sports et loisirs d'eau vive sur le milieu aquatique. Présentation des activités d'eau vive, des disciplines nouvelles et de ses partenaires : Etat, collectivités territoriales, pêcheurs, propriétaires-riverains, associations de protection de la nature. Analyse des incidences sur les milieux et peuplements, sur l'économie locale, ainsi que sur les conflits d'usage.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 2 - Le Travail de la culture dans la transformation sociale : une offre publique de réflexion du ministère de la jeunesse et des sports sur l'avenir de l'éducation populaire

    01/01/2001

    La première partie du rapport est consacrée à une analyse de l'éducation et à des réflexions sur son rôle. La deuxième partie du rapport présente des propositions de politiques publiques pour développer l'éducation populaire notamment dans les domaines suivants : action culturelle, action sociale, interculturalité, éducation populaire et école, sport - loisirs, travail et mouvements politiques.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 3 - La reconnaissance des sports cérébraux par le ministère chargé des sports

    15/03/2017

    L’opportunité de la prise en compte des sports dits cérébraux, par le ministère chargé des sports, est une question ancienne et récurrente. La Fédération française des échecs (FFE) a reçu l’agrément du ministère chargé des sports en 2000. Elle est la seule fédération française des sports cérébraux à détenir cet agrément. La Fédération française de bridge (FFB), la Fédération française de poker (FFP), la Fédération française de jeu de dames (FFJD) et la Fédération française de jeux vidéo en réseaux (FFJVR) ont sollicité cet agrément. Toutes ces demandes ont été rejetées par les ministres chargés des sports. La FFE titulaire de cet agrément a sollicité trois fois sans succès, en 2009, 2012 et 2014, auprès du ministre chargé des sports la délégation pour la discipline des échecs. Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) ne reconnait aucune fédération nationale des sports cérébraux. Le Comité international olympique (CIO) établit, en complément de la liste des fédérations olympiques, une liste des fédérations dites reconnues par le CIO, elle contient 33 fédérations dont la Fédération internationale des échecs (FIDE) et la « World Bridge federation » (WBF). La Confédération des loisirs et des sports de l’esprit (CLE) regroupe huit fédérations françaises des sports cérébraux. Il existe également une association internationale des sports de l’esprit, intitulée « International mind sports association » (IMSA) qui regroupe six fédérations des sports cérébraux et qui est membre de SportAccord. L’Inspection générale de la jeunesse et des sports (IGJS) a été sollicitée pour instruire cette question traditionnelle de la reconnaissance des sports cérébraux et présenter des recommandations.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 4 - Mission sur l'aviation sportive et de loisirs

    13/12/2004

    Définie par rapport à l'aviation commerciale, l'aviation sportive et de loisirs rassemble toutes les activités exercées à titre non professionnel avec des aéronefs de moins de 2,7 tonnes, quel que soit le type : avions, hélicoptères, planeurs, ultra-légers motorisés, ballons, deltaplanes, parapentes ou modèles réduits téléguidés. L'ensemble de ces disciplines aéronautiques est confronté, depuis quelques années, à des difficultés telles que la stagnation des effectifs, des difficultés financières des aéro-clubs et des associations, le maintien du nombre d'accidents ainsi que des conflits avec les riverains. Par ailleurs, l'industrie de production des aéronefs légers accuse en France un net déclin. L'auteur du rapport Claude Belot propose, au terme de son analyse, une série de 38 propositions dont la concrétisation relève aussi bien des intéressés eux-mêmes (pratiquants, organisations représentatives, industriels) que de l'Etat (direction des sports et direction générale de l'aviation civile).

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 5 - Rapport au Premier ministre de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle - 2011

    08/06/2011

    Installé le 11 février 2010, l’Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle a pour mission d'évaluer l'accessibilité et la convenance d'usage des bâtiments d'habitation, des établissements recevant du public, des lieux de travail, de la voirie, des espaces publics, des moyens de transports et des nouvelles technologies. Il recense les progrès réalisés et est chargé d'identifier les obstacles à la mise en oeuvre des dispositions de la loi de 2005 en matière d'accessibilité et les difficultés rencontrées par les personnes handicapées dans leur cadre de vie. L'Observatoire a organisé ses travaux autour des quatre thèmes : « le cadre bâti », « la voirie et les transports », « la culture, les sports, les loisirs et le tourisme » et « les nouvelles technologies, moyens de communication et d'information ». A ces groupes s'adjoignent ceux liés à la création du futur centre de ressources en accessibilité et à l'appui méthodologique sur les recueils de données statistiques. Enfin l'Observatoire s'est aussi vu confier par le Gouvernement, la mission d'auditionner les opérateurs de transports sur leur politique en matière d'accessibilité suite à une « table ronde » qui s'est tenue le 3 juin 2010. A noter que ce rapport s’inscrit dans le cadre de la seconde Conférence nationale du handicap, organisée le 8 juin 2011.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 6 - Evaluation de l'application et de l'impact de la loi d'orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions : Rapport de synthèse

    12/09/2007

    Le présent rapport rend compte d'une mission d'évaluation de l'application de la loi d'orientation du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions. Il fait suite à trois précédentes enquêtes de l'IGAS (2000, 2002, 2004), la loi ayant prévu en son article 149 qu'un bilan serait présenté au Parlement tous les deux ans. Réalisée de novembre 2006 à mars 2007, l'évaluation a porté sur des domaines représentant des angles morts des précédents bilans réalisés par l'IGAS (lutte contre l'illettrisme, droit à l'éducation, accès aux sports, aux loisirs, aux vacances, à la culture). Le rapport constate que les actions développées au regard des objectifs fixés par la loi sont d'importance très inégale et que les résultats restent modestes, tant au niveau de l'exclusion scolaire qu'au niveau de l'illettrisme qui ne semble pas être une priorité nationale. Il regrette que l'accès à la culture soit seulement le fait d'initiatives ponctuelles et que les accès aux sports et aux loisirs ne fassent pas partie d'une politique nationale mais soient pris en compte essentiellement dans le cadre de la politique de la ville. Les rapporteurs proposent en conséquence, de réinvestir et de piloter plus fermement la politique de lutte contre l'exclusion sociale et font de nombreuses recommandations pour son amélioration.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 7 - Liberté, égalité, citoyenneté : un Service civique pour tous

    11/07/2014

    Créé par la loi du 10 mars 2010, le service civique est un dispositif permettant aux jeunes d’être volontaires pour une action collective dans des domaines tels que la solidarité, le sport, l’éducation, la culture, les loisirs, l’international… dans près de 4000 organismes agréés, associations principalement mais aussi collectivités territoriales, hôpitaux, préfectures… En 2014, le nombre de jeunes en service civique passe de 32000 (2013) à 35000 (dont 23000 nouveaux contrats, contre 20000 en 2013) alors que le président de la République a annoncé, lors du lancement de l’initiative « la France s’engage » en juin 2014, un objectif de 100 000 jeunes accueillis en Service civique par an d’ici 2017. C’est dans ce contexte que M. François Chérèque, président de l’Agence du Service civique, a été chargé de proposer des pistes pour arriver à cet objectif.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 8 - Les accidents de la vie courante en France selon l'Enquête santé et protection sociale 2002

    31/08/2005

    Un accident de la vie courante (AcVC) est défini comme un traumatisme non intentionnel qui n'est ni un accident de la circulation ni un accident du travail. Les AcVC sont usuellement répartis selon le lieu ou l'activité (accidents domestiques, se produisant à la maison ou dans ses abords immédiats ; accidents survenant à l'extérieur : dans un magasin, sur un trottoir, à proximité du domicile, etc. ; accidents scolaires, incluant les accidents survenant lors du trajet, durant les heures d'éducation physique et dans les locaux scolaires ; accidents de sport ; accidents de vacances et de loisirs). En France, près de 20 000 personnes décèdent chaque année d'un AcVC, soit 3,6 % des causes de décès. On trouvera dans le présent rapport l'épidémiologie descriptive des AcVC à partir des données de l'Enquête santé et protection sociale 2002 : les AcVC selon leurs types, selon l'âge, le sexe et le profil sociodémographique des accidentés ; selon la lésion, le recours aux soins et la limitation d'activité qu'elle a entraînée. Ces résultats constituent une partie de la surveillance épidémiologique des AcVC, et contribuent à orienter la mise en place de stratégies de prévention des AcVC.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 9 - Rapport d'activité ministériel de la jeunesse et des sports

    24/12/2003

    Après un panorama 2002 exposant notamment les chiffres clés et les activités marquantes pour la jeunesse et les sports, le rapport présente les politiques engagées en faveur du sport (sport de haut niveau, lutte contre le dopage, dimension internationale du sport...), de la jeunesse et de la vie associative (accès aux loisirs et aux pratiques culturelles, échanges européens et internationaux...) et de l'emploi et de la formation (rénovation des diplômes et formations, développement du service public de formation). Le rapport revient ensuite sur les principales actions menées par les services déconcentrés de la jeunesse et des sports, actions présentées par région et département. Il aborde également les établissements publics nationaux, à savoir les centres d'éducation populaire et de sport, les écoles nationales et les instituts puis évoque enfin l'inspection générale de la jeunesse et des sports qui bénéficie notamment d'un nouveau statut.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics


  • 10 - Rapport d'enquête sur la jeunesse française

    01/01/1967

    Le rapport fait le point sur la jeunesse française, dans toutes ses dimensions : données démographiques et économiques, psychologie de la personnalité juvénile, attitudes sociologiques, formations scolaires et professionnelles, condition des jeunes travailleurs, utilisation du temps de loisir, jeunes et citoyenneté, inadaptés et handicapés.

    Rubrique : Bibliothèque des rapports publics