Doc en poche : l'actualité décryptée au format poche
Imprimer

L’Assemblée nationale évalue la politique d’accueil des touristes étrangers

le 26 juillet 2019

Alors que la France vient de battre un record de fréquentation touristique avec 89,4 millions de visiteurs en 2018, des progrès restent encore à faire pour améliorer l’accueil des touristes étrangers selon un récent rapport de l’Assemblée nationale.

Le rapport sur "l’évaluation de la politique d’accueil touristique" a été remis le 3 juillet 2019 au Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale. Il dresse le bilan des propositions soumises à l’Assemblée en 2015 pour améliorer l’accueil des touristes en France.

Des mesures concrètes pour développer le secteur touristique

Parmi les 25 propositions formulées dans un précédent rapport de 2015, 11 ont été appliquées, 10 partiellement et 4 n’ont pas été appliquées. Celles-ci ont permis de fixer 8 objectifs :

  • mieux mesurer la qualité de l’accueil des touristes ;
  • mieux cibler la promotion de la France en se concentrant sur 23 destinations réputées pour leur patrimoine naturel, culturel ou encore architectural (les châteaux du Val de Loire, l’impressionnisme en Normandie, etc.) ;
  • fluidifier les arrivées des touristes en améliorant la signalétique, les liaisons entre Paris et les aéroports et le temps d’attente aux frontières. Depuis l’été 2017, les effectifs de la police aux frontières ont été renforcés à Roissy ;
  • assurer la sécurité des touristes à Paris dans les principaux lieux visités ;
  • développer l’offre d’hébergement, notamment en direction des jeunes. Depuis 2019, la collecte de la taxe de séjour par les plateformes numériques de réservation entre particuliers est également obligatoire ;
  • améliorer la professionnalisation des secteurs d’activité du tourisme à travers des formations peu coûteuses comme le MOOC accueil France Europe, des cours en ligne créés fin 2015 pour développer les compétences des professionnels en accueil ;
  • prévenir et traiter les effets de saturation dans les sites les plus visités (Musée du Louvre, Tour Eiffel, etc.) en mettant en place la billetterie électronique et en élargissant les horaires d’ouverture au public ;
  • simplifier le mode de consommation des touristes en proposant des tarifs combinés comme les "City Pass". Fin 2021, le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. va réduire le seuil de détaxe pour encourager le shopping des étrangers.

Des progrès qui restent à faire en matière d’accueil

Bien que première destination touristique mondiale, il apparaît que la France ne profite pas assez de l’essor du tourisme international. Les visiteurs dépensent beaucoup moins en France que dans d’autres pays comme l’Espagne ou les États-Unis.

Le pays perd régulièrement des parts de marché. Pour préserver sa place de leader du tourisme à l’horizon 2020, il lui faudrait accueillir 100 millions de visiteurs. Des chiffres difficiles à tenir, voire impossibles selon le rapport car "il faudrait franchir deux marches de 5 millions deux années de suite, ce qui ne s’est jamais produit".

L’accueil des touristes en France reste, par ailleurs, trop centré sur des objectifs quantitatifs, au détriment de la qualité.

Mots clés :

Rechercher