Doc en poche : l'actualité décryptée au format poche
Imprimer

Dépenses en électricité : une facture en hausse depuis les années 60

le 15 avril 2019

Depuis les années 1960, les dépenses des ménages en électricité ont augmenté en valeur de 9% en moyenne par an pour atteindre, en 2016, 960 euros en moyenne par ménage et par an.

Prix et consommation de l’électricité

Dans une étude publiée en avril 2019, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) analyse l’évolution de la consommation électrique en France de 1960 à 2016. Celle-ci a progressé notamment sous l’effet de l’amélioration des conditions de vie des foyers, de l’augmentation de la surface des habitations et de l’arrivée de nouveaux équipements (développement du chauffage électrique, équipements multimédias, etc.). Elle a pu également varier en fonction des conditions météorologiques.

Hormis lors des deux chocs pétroliers, le prix de l’électricité a évolué de façon modérée jusqu’en 2007 (+2,6% entre 1986 et 2007). L’Insee identifie deux facteurs explicatifs à cette faible augmentation : la mise en service de nouvelles centrales nucléaires et le faible niveau de taxation de l’électricité.

Le prix de l’électricité augmente ensuite plus vite (+4,3%) en raison de la contribution au service publicService publicActivité d’intérêt général prise en charge par une personne publique ou par une personne privée mais sous le contrôle d’une personne publique. On distingue les services publics d’ordre et de régulation (défense, justice...), ceux ayant pour but la protection sociale et sanitaire, ceux à vocation éducative et culturelle et ceux à caractère économique. Le régime juridique du service public est défini autour de trois principes : continuité du service public, égalité devant le service public et mutabilité (adaptabilité). de l’électricité (CSPE) qui est multipliée par cinq entre 2009 et 2016. Cette contribution payée par les consommateurs est destinée à financer le surcoût des énergies renouvelables.

En 2016, la part des taxes et des prélèvements atteint 35% (contre 26% en 2010) du prix total.

En France, le prix de l’électricité inférieure de 20% à la moyenne européenne

L’électricité est en moyenne moins chère en France que dans les autres pays européens, avec un prix du kilowattheure moyen de 0,171 euros TTC contre 0,205 euroEuroMonnaie unique de plusieurs Etats membres de l’Union européenne qui forment la zone euro. au sein de l’Union européenne pour les particuliers en 2016. Un ménage français paye son électricité quasiment moitié moins qu’un ménage allemand. L’évolution des taxes a été similaire en France et en Europe et la France, afin d’accroître son indépendance énergétique, a fait le choix de l’énergie nucléaire avant les autres pays européens.

Mots clés :

Rechercher