Doc en poche : l'actualité décryptée au format poche
Imprimer

Fabrication du travail non qualifié : l’exemple des aides à domicile

le 29 mai 2019

Comment certaines activités et certains travailleurs sont-ils considérés ou traités comme non-qualifiés ?

Dans un article de la revue Travail et Emploi, mis en ligne en mai 2019, les auteurs étudient les mécanismes de maintien des bas salaires dans le secteur des services à la personne.

Les services à la personne, un segment du marché du travail en développement

Le secteur des services à la personne est couvert par des conventions collectives depuis les années 1970, complétées par des accords de branche. A partir de 2005, l’ouverture du secteur à la concurrence vise au développement des emplois familiaux, à la fois considérés comme levier de réduction du chômage et réputés accessibles sans qualification particulière.

Ce secteur, et plus spécifiquement celui des aides à domicile, cumule précarité de l’emploi, faible rémunération, conditions de travail souvent pénibles, absence de formation et de perspective de promotion. L’activité du secteur est souvent dispersée. Les métiers bénéficient d’une moindre organisation collective et d’un plus faible taux de syndicalisation que dans les autres secteurs.

Quels sont les mécanismes de maintien des bas salaires ?

Le maintien de nombreux emplois de services dans les catégories des "non qualifiés" résulte de plusieurs mécanismes qui se renforcent mutuellement :

  • la négation des compétences mobilisées et des pénibilités subies. Les qualités mobilisées dans le travail quotidien sont considérées comme naturelles, ne bénéficient pas d’une reconnaissance sociale, et légitiment de faibles rémunérations. S’il y a diplôme, il est souvent perçu par les employeurs comme source d’un coût salarial supplémentaire et non comme une opportunité d’améliorer la qualité du travail et du service. Les pénibilités ne se sont pas reconnues ;
  • l’orientation d’un flux de main d’œuvre fragile (mères de famille, immigrées) et bon marché vers ces emplois ;
  • les stratégies de division de la main-d’œuvre rendent de fait impossibles l’action collective et les revendications susceptibles de l’accompagner.

Mots clés :

Rechercher