Doc en poche : l'actualité décryptée au format poche
Imprimer

Prix de l’électricité : pourquoi une hausse au 1er juin 2019 ?

le 3 juin 2019

Le 1er juin 2019, les tarifs réglementés de l’électricité applicables aux particuliers augmentent en moyenne de 5,9%. Quelles sont les raisons d’une telle hausse ?

Que sont les tarifs réglementés ?

Les tarifs réglementés de vente de l’électricité ne peuvent être proposés que par les opérateurs historiques, c’est-à-dire les fournisseurs présents sur le marché avant l’ouverture à la concurrence. Il s’agit notamment d’Électricité de France (EDF).

Les tarifs réglementés sont fixés par les pouvoirs publics sur proposition de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Ils doivent couvrir le coût comptable de la production et de la fourniture de l’électricité par EDF (article L341-2 du code de l’énergie).

Les tarifs entrés en vigueur le 1er juin 2019 ont été établis par une décision du ministre de la transition écologique et solidaire du 28 mai 2019. Cette décision s’appuie sur la proposition de la CRE du 7 février 2019.

La proposition de la CRE

La CRE a proposé une augmentation de 5,9% pour les tarifs bleus résidentiels dans une délibération du 7 février 2019. Pour la CRE, cette évolution est justifiée par conjoncture internationale avec une hausse des prix des matières premières. Celle-ci a entraîné une forte augmentation des prix de l’électricité sur les marchés de gros.

En outre, la hausse générale du prix de l’énergie a eu pour conséquence de rendre l’accès régulé à l’énergie nucléaire historique (ARENH) plus attractif. L’ARENH permet aux fournisseurs alternatifs d’accéder, à un prix régulé, à l’électricité produite par les centrales nucléaires d’EDF dans les limites de 100TWh par an. Fin 2018, les demandes des fournisseurs alternatifs ont dépassé ce plafond. L’ARENH a alors été écrêté et la part de l’électricité à prix du marché a été accrue.

La CRE a par ailleurs proposé que le niveau de marge, pour les fournisseurs d’électricité, reste inchangé.

Dans sa délibération, la CRE rappelle que le prix de l’électricité en France reste compétitif par rapport aux prix pratiqués dans les autres pays européens.

Mots clés :

Rechercher