Doc en poche : l'actualité décryptée au format poche
Imprimer

Sexisme : le premier état des lieux du HCEfh

le 17 janvier 2019

Le Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) publie, le 17 janvier 2019, son premier état des lieux sur le sexisme en France. Une nouvelle édition sera réalisée chaque année, conformément à la mission qui est confiée au HCEfh par la loi relative à l’égalité et à la citoyennetéCitoyennetéLien social établi entre une personne et l’État qui la rend apte à exercer l’ensemble des droits politiques attachés à cette qualité sous réserve qu’elle ne se trouve pas privée de tout ou partie de cet exercice par une condamnation pénale (privation de droits civiques). Juridiquement, un citoyen français jouit de droits civils et politiques et s’acquitte d’obligations envers la société. du 27 janvier 2017.

Qu’est-ce que le sexisme ?

Pour le Haut Conseil, le sexisme est l’expression d’une idéologie fondée sur le postulat de l’infériorité des femmes par rapport aux hommes. Il revêt une multitude de formes contre lesquelles il faut lutter et dont certaines ont un caractère criminel :

Les comportements sexistes sont fréquents. En 2017, 1,2 million de femmes ont subi des injures sexistes, soit près d’une femme sur 20. Bien que passibles d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amendeAmendeCondamnation à payer au Trésor Public une somme d’argent fixée par la loi., seules 3% de ces injures font l’objet d’une plainte et seulement quatre condamnations ont été prononcées en 2017.

Sur les femmes, les conséquences du sexisme sont multiples. Il produit une dévalorisation, une autocensure et des troubles physiques. Il conduit les femmes à modifier leurs comportements, à employer des stratégies d’évitement.

Propositions pour un Plan national contre le sexisme 2019-2022

Face à l’ampleur du phénomène et à sa gravité, le Haut Conseil préconise le lancement d’un plan national de lutte autour de cinq axes prioritaires qui regroupent 25 recommandations :

Rechercher