Brûler et renaître

Parution :

Auteur(s) moral(aux) : Comité d'histoire de la Cour des Comptes

Brûler et renaître -Comité d'histoire de la Cour des Comptes

Présentation

La Cour des comptes a connu la période la plus mouvementée de son histoire lors du passage du Second Empire à la IIIe  République (1865-1885). Ce n’est pas tant la guerre avec l’Allemagne que la Commune qui bouleverse l’institution après la proclamation de la République le 4 septembre 1870 ; le 23 mai 1871, les flammes ravagent les Tuileries et les insurgés mettent aussi le feu au Palais d’Orsay, que la Cour partage avec le Conseil d’État. Tout est détruit... Installée à titre provisoire dans des salles du Palais-Royal, la Cour des comptes renaît en quelques années. C’est le fruit d’efforts menés par tous les membres de la Cour des comptes avec l’administration des Finances. Même très mal installée au Palais-Royal, la Cour des comptes retrouve le statu quo ante. Cette « entrée en République » se fait progressivement et le régime, en 1885, n’est plus réellement contesté. Il le prouvera en résistant aux crises politiques. Enfin, Les réformes, pourtant nécessaires, attendront un demi-siècle. Quant au relogement de la Cour des comptes, il n’aboutira qu’en 1912.

Revenir à la navigation

Fiche technique

Élément(s) commun(s) à tous les formats

Sous-titre(s) : La Cour des comptes du Second Empire à la Troisième République (1865-1885)

Éditeur(s) : La Documentation française

Langue(s) : Français

Format papier

EAN : 9782111459670

Dimensions : 16,0 x 24,0 x 1,1 cm

Nombre de pages : 204 page(s)

Poids : 360 g

Format : Français

Revenir à la navigation