Juger la terreur

Temps de lecture > 30 minutes

Auteur(s) moral(aux) : Association française pour l'Histoire de la Justice

En centrant les réflexions autour des notions de victime, de réparation, de mémoire, de réconciliation, de garantie de non- répétition, ce numéro invite à une relecture de l’an III (1794-1795) au prisme de la notion de « justice transitionnelle ».

Disponible en ligne et en Librairie au format :

Format pdf

Commander en ligne

Vous souhaitez référencer votre librairie ? Contactez-nous

Pour lire les formats PDF et ePub vous avez besoin d’un lecteur adapté.

Présentation

Ce volume propose de porter un nouveau regard sur la Terreur enrichi par les apports de la recherche récente. Il explore un moment-clé de la Révolution française, la Convention dite « thermidorienne » (juillet 1794 - octobre 1795), qui correspond à la sortie de « la Terreur », telle qu’elle a été définie par les historiens. Quelles sont alors les transformations de la justice d’exception ? Comment s’articule son fonctionnement avec les mesures politiques ou symboliques adoptées par la Convention pour sortir de l’an II, voire pour achever la Révolution ? Parallèlement aux représailles et à l’amnistie envers les acteurs de « la Terreur », y-a-t-il eu une politique de « réparation » à l’endroit de ses « victimes » ? C’est un voyage dans la France de 1794 et 1795 qui projette quelques lumières sur les turbulences politiques de cette époque

Revenir à la navigation

Sommaire

Préface de Denis Salas

Hervé Leuwers, Justice transitionnelle et république de l’an III : introduction
Anne Simonin, Le Tribunal révolutionnaire de l’an III (août 1794-mai 1795). La justice à l’ordre de tous les jours ?
Corinne Gomez-Le Chevanton, Juger Carrier, ou le droit à une vérité « intentionnelle »
Loris Chavanette, Le procès de Fouquier-Tinville, ou l’accusation de terreur en l’an III
Olivier Ritz, Entre recherche de la vérité et fabrique du consensus. L’historiographie de la Révolution en l’an III
Philippe Bourdin, Le théâtre de l’an III, tribunal de la suspicion
Anne Rolland-Boulestreau, Justice et sortie de guerre civile. La Vendée militaire à l’heure de la pacification (1794-1796)
Valérie Sottocasa, Le brigandage en l’an III : les défis du retour à l’ordre dans le Midi de la France
Michel Biard, Les fantômes d’une Assemblée décimée. Commémorer et réparer
Ronen Steinberg, La justice réparatoire et la figure de la victime. Le débat sur les biens des condamnés
Clément Weens, Quand la politique d’assistance aux parents des défenseurs de la patrie cesse d’être une mesure de
salut public
Sébastien Le Gal, La difficile sortie de l’exception. L’exemple de l’état de siège
Jean d’Andlau, Rétablir le règne de la loi et de la justice en l’an III. Le rôle du Comité de législation de la Convention
nationale
Virginie Martin, De la commission des Seize à la Commission des Dix-Sept : une épuration administrative manquée ?
Stanislas de Chabalier, Amnistier pour clore la Révolution ? La genèse du décret du 4 brumaire an IV
Hervé Leuwers, Une imparfaite abolition de la peine de mort par la Convention (1795), ou l’impossible nécessité

Conclusion de Virginie Martin

Revenir à la navigation

Fiche technique

Élément(s) commun(s) à tous les formats

Sous-titre(s) : Justice transitionnelle et République de l’an III (1794-1795)

Éditeur(s) : La Documentation française

Langue(s) : Français

Format papier

EAN : 9782111574854

Dimensions : 16,0 x 24,0 x cm

Nombre de pages : 276 page(s)

Poids : 500 g

Format : Français

Format PDF

EAN : 9782111574861

Format ePub

EAN : 9782111574878

Revenir à la navigation