Déclaration de Mme Sylvia Pinel, ministre de l'artisanat, du commerce et du tourisme, sur le développement de partenariats en soutien aux entreprises, Lyon le 28 janvier 2013.

Intervenant(s) :

Circonstance : Signature du contrat de progrès "Atout" lors du Salon international de la restauration, de l'hôtellerie et de l'alimentation (SIRHA), à Lyon le 28 janvier 2013

Prononcé le

Texte intégral

Monsieur le Président Queyranne,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président Crouzet,
Monsieur le Président Berlioz-Curlet,
Mesdames et Messieurs,
Depuis mon arrivée dans le salon, je ne peux que constater, avec plaisir et fierté, la qualité et la diversité des productions qui sont présentées. On parle souvent de la montée en gamme des entreprises françaises, j’observe que les artisans sont pleinement à la hauteur de leur réputation et plus encore. Cette démonstration de savoir-faire confirme, s’il le fallait, l’excellence des métiers de bouche français. C’est la preuve que la France sait renouveler et moderniser ses traditions, ses savoir-faire, pour que chaque jour davantage ils puissent rayonner un peu plus dans le monde. Ils sont notre force, nos « Atouts » comme le dit si bien ce contrat que vous allez signer.
Et dire que ces métiers et d’autres encore ont parfois de réelles difficultés à recruter !
Je vois pourtant en eux une grande source d’opportunités pour nos jeunes. Vous le savez, les deux grandes priorités du Gouvernement sont l’emploi et la jeunesse. Toute notre action est mise en oeuvre dans le sens d’un redressement du tissu économique de notre pays, avec et pour la jeunesse, c’est-à-dire pour la préparation de notre avenir et de celui de nos entreprises.
C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de mettre en oeuvre le Pacte pour l’artisanat que j’ai présenté mercredi dernier. Ce Pacte valorise les métiers à la hauteur de leur excellence, que nous pouvons constater aujourd’hui autour de nous. Il permettra la transmission des compétences nécessaires à ce savoir-faire, stimulera la reprise des entreprises et les aidera dans leur financement et dans leur recherche de compétitivité.
Mais surtout, au travers de ce Pacte, j’ai voulu renforcer l’accompagnement des entreprises, à toutes les étapes de leur cycle de vie. Les chambres de métiers et de l’artisanat ont en cette matière une expérience solide et reconnue. Et je veux saluer les performances de la Région Rhône-Alpes, pour son soutien aux entreprises et pour l’innovation dont elle fait preuve en multipliant les nouvelles démarches, les partenariats et les créations de synergies.
Le contrat de progrès « Atouts », qui est signé aujourd’hui entre la Région, l’Etat, l’UPA et la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat, est une initiative pionnière et ambitieuse. C’est une démarche de contractualisation positive, qui permet de renforcer le rôle de la Chambre régionale de métiers et de l’artisanat et de garantir l’utilisation efficace des financements publics au plus près des besoins des entreprises artisanales.
Je me réjouis de pouvoir apporter le parrainage du Ministère de l’artisanat, du commerce et du tourisme, car ce contrat répond concrètement aux préoccupations du monde artisanal. Le diagnostic proposé aux entreprises et le volet spécifique qu’il comporte pour la transmission d’entreprise constituent des bonnes pratiques, qui seront recensées pour l’établissement de la convention-cadre nationale entre l’Etat et l’APCMA dans le cadre de la mise en oeuvre du Pacte pour l’artisanat.
L’ensemble des bonnes pratiques au niveau national sera recensé d’ici la fin du semestre et la convention cadre sera signée dans le courant de l’été. Avec chaque chambre, nous déclinerons cette convention nationale en convention d’objectif au niveau local.
Réunir ainsi tous les acteurs, unir les forces pour un soutien collectif aux artisans, c’est aussi l’esprit du Pacte pour l’artisanat. Les manifestations de grande ampleur qui mettent en valeur nos savoir-faire, comme celle d’aujourd’hui, sont de bonnes occasions pour cette action collective.
C’est pourquoi j’encourage tous nos partenaires et tous les professionnels à s’impliquer et participer à la Semaine de l’Artisanat qui se tiendra au mois de Mars, ainsi qu’à la Fête de la Gastronomie au mois de septembre. Cette Fête de la Gastronomie doit mettre en valeur, comme aujourd’hui, les produits, les techniques et surtout les parcours professionnels qu’offrent les métiers de bouche français.
Je salue donc cette initiative du contrat de progrès « Atouts ». C’est un point de départ, une première étape vers de nouvelles méthodes de travail entre les acteurs qui contribuent au développement de l’artisanat dans les territoires. C’est maintenant l’étape de la mise en oeuvre qui commence. J’ai demandé à mes services de la suivre avec beaucoup d’attention et j’espère avoir l’occasion de constater très prochainement par moi-même les effets positifs que nous en attendons.
Source http://www.artisanat-commerce-tourisme.gouv.fr, le 30 janvier 2013