Interview de M. Jacques Chirac, président du RPR, dans "Le Point" du 30 novembre 1991, sur les inégalités sociales, la gestion du système de santé et des retraites, le RMI, le projet de salaire maternel, l'enseignement et la protection publique.

Résumé

Thèmes abordés<br>- La morosité et l'augmentation des inégalités : critique de l'interventionnisme de l'Etat socialiste-priorité à la lutte contre le chômage, à une véritable politique familiale notamment avec la création d'un salaire de remplacement pour les mères au foyer, à l'augmentation des salaires assortie d'une relance de la participation et d'une réforme de la grille de la Fonction publique).<br>- La crise du système de santé : responsabilité du chômage dans le déficit de l'assurance maladie et critique du rationnement-nécessité de donner l'indépendance financière à chacune des branches de la Sécurité sociale-position favorable à un contrôle du budget social par le Parlement à une transformation de lits de court séjour excédentaires en lits de long séjour pour personnes dépendantes, à une revalorisation de la fonction d'infirmière.<br>- L'inadaptation du système éducatif et de formation : souhait d'une réforme (adoptée par référendum) prévoyant une diversification des filières de formation, une ouverture de l'Education nationale à l'extérieur, une garantie de la liberté de choix, une revalorisation de l'enseignement technique et une politique de l'apprentissage.<br>- Autres sujets abordés : la CSG, le RMI (souhait que les départements en aient la responsabilité totale), le financement des retraites, les exonérations de charges sociales pour les emplois non qualifiés (critique du financement par privatisations partielles).<br>- En annexe sondage sur la politique sociale.- 5 VUES