Interviews de M. Michel Sapin, ministre de l'économie et des finances, dans "Le Figaro" du 1er et 26 octobre 1992, à RTL le 20 et Europe 1 le 23, sur la conjoncture économique, la défense du franc, le projet de budget 1993 et sur les dissensions de l'opposition en matière de politique économique.

Résumé

Thèmes abordés :<br>- Les paradoxes de la conjoncture économique en France : persistance de l'attentisme et prudence des entreprises en dépit de l'amélioration des indicateurs économiques (consommation des ménages, commerce extérieur) et de la résistance de l'économie et de la monnaie aux turbulences de l'environnement international et de la spéculation.<br>- Les choix budgétaires pour 1993 : poursuite du redressement des entreprises soutenu par diverses mesures fiscales (taux de l'impôt sur les sociétés ramené à 33,33 %, allégement de la pression fiscale sur les ménages, crédit d'impôt sur les frais de scolarité et soutien au secteur de la construction)-accroissement du déficit budgétaire pour compenser la baisse des recettes fiscales sans freiner les dépenses d'investissement-orientation des capitaux issus de la cession partielle d'actifs publics vers les entreprises (dotation en capital) et l'emploi (cf : le plan emploi).<br>- La politique économique en question : les objectifs du gouvernement (stabilité monétaire et retour vers la croissance durable)-la discussion sur le projet de loi de finances à l'Assemblée nationale, la négociation avec le PCF et la censure de l'opposition RPR, UDF, UDC-les divergences au sein de l'opposition entre MM. Séguin et Balladur sur les alternatives à la politique économique du gouvernement et le commentaire de M. Sapin : "dans le domaine économique aussi, il risque d'y avoir des primaires à droite".- 7 PAGES