Interview de M. Cédric O, secrétaire d'Etat à la transition numérique et aux communications électroniques, à BFM TV le 1er juillet 2021, sur le passe sanitaire européen.

Texte intégral

CHRISTOPHE DELAY
On va parler du pass sanitaire maintenant, mode d'emploi. C'est le thème de Focus Première ce matin.

ADELINE FRANÇOIS
Notre invité est Cédric O, secrétaire d'Etat aux Affaires numériques et aux communications électroniques pour être tout à fait précis. C'est cela ?

CEDRIC O
Exactement.

ADELINE FRANÇOIS
Bonjour et merci d'être avec nous.

CEDRIC O
Bonjour.

ADELINE FRANÇOIS
Patrick SAUCE nous accompagne également pour parler donc de ce pass sanitaire.

PATRICK SAUCE
Bonjour à tous les deux.

ADELINE FRANÇOIS
C'est la grande nouveauté du jour : le pass sanitaire européen est entré en vigueur, là ce matin, dans l'Europe. On va faire vraiment très pédagogique ce matin, Monsieur le ministre. Comment se présente ce pass sanitaire ?

CEDRIC O
Alors c'est le même que le pass sanitaire français qui est en vigueur depuis le 9 juin. Vous savez qu'aujourd'hui on a besoin d'un pass sanitaire pour aller dans des grands rassemblements, dans des concerts, à des matchs de foot. De la même manière pour simplifier les déplacements au niveau européen, à partir d'aujourd'hui vous pourrez utiliser votre QR Code qui vous est remis lors d'une vaccination ou lorsque vous vous faites tester, pour voyager dans tous les pays européens. Et les douaniers allemands, italiens, grecs pourront lire lorsque vous présenterez votre QR Code lors de votre voyage dans les semaines qui viennent.

CHRISTOPHE DELAY
Alors il peut indiquer trois notions n'est-ce pas, trois notions différentes. Lesquelles ?

CEDRIC O
C'est le test négatif, le test positif, donc en fait votre résultat de test.

CHRISTOPHE DELAY
C'est ou-ou-ou.

CEDRIC O
Oui c'est ou-ou-ou.

CHRISTOPHE DELAY
Test négatif ou vaccination complète ou certificat d'immunité. C'est ou-ou-ou.

CEDRIC O
Voilà, exactement. Alors il faut dire plusieurs choses. D'abord le QR Code est visible dans tous les pays européens. Donc depuis la semaine dernière, lorsque vous vous faites tester ou vacciner, on vous remet une attestation de test ou de vaccin qui est au format européen. Pour les personnes qui ont déjà importé le QR Code dans leur application TousAntiCovid, dans les heures qui viennent on leur proposera de mettre à jour leur application, et lorsqu'ils mettront à jour leur application ils pourront convertir leur QR Code qui était en format français jusqu'ici en format européen.

ADELINE FRANÇOIS
La mise à jour va être proposée automatiquement sur les téléphones des personnes qui ont l'application TousAntiCovid ?

CEDRIC O
De la même manière quand vous avez une application, elle se met à jour. Vous avez une petite notification qui vous dit qu'il faut la mettre à jour. Là on va vous dire : il faut mettre à jour votre application. Vous mettez à jour votre application et lorsque vous l'ouvrez on va vous dire : voulez-vous convertir votre QR Code au format européen ? Vous appuyez sur le bouton, c'est extrêmement simple.

PATRICK SAUCE
C'est simple. Moi j'ai le portable avec moi, j'ai fait mon deuxième vaccin avant le 25 juin donc il a fallu que je fasse la petite manip' en allant sur le site d'Ameli. Et la petite différence, ce que vous allez voir vraiment si vous allez sur votre application - je ne montre pas trop le QR Code - c'est que vous avez en fait le petit drapeau européen avec écrit " certificat Covid numérique UE " et la version papier elle est là. Moi je suis allé la chercher sur le site d'Ameli.

CHRISTOPHE DELAY
Baisse ton code !

PATRICK SAUCE
Je baisse mon code mais vous avez saisi l'idée.

CHRISTOPHE DELAY
Oui.

PATRICK SAUCE
Et depuis le 25 juin, si vous allez vous faire vacciner ce matin, vous aurez ce certificat directement.

ADELINE FRANÇOIS
Mais là, il a dû aller sur ameli.fr. Ce que vous dites, c'est qu'a priori dans les heures qui viennent il n'y aura plus besoin de faire cette démarche. La mise à jour sera automatique.

CEDRIC O
Pour ceux qui ont l'application. Exactement.

CHRISTOPHE DELAY
Si je ne suis pas encore vacciné et je fais un test négatif, chaque pays pourra décider unilatéralement de me faire entrer si c'est 48 heures ou 72 heures. Enfin il y a une réglementation nationale, on est bien d'accord.

CEDRIC O
Alors c'est très important ce que vous dites. La réglementation sur ce qui est accepté ou pas est nationale.

CHRISTOPHE DELAY
Donc c'est européen mais il y a des contraintes nationales.

CEDRIC O
Oui. La première chose qu'on doit dire aujourd'hui, grosso modo, vous avez fait un test PCR depuis moins de 48 heures ou vous êtes vacciné en France, vous rentrez n'importe où en Europe. Ça, c'est la première chose. Après sur acceptation des tests antigéniques ou est-ce que le test PCR peut être plus de 72 heures ou est-ce qu'on accepte d'autres types de vaccins, les pays ont des règles un peu différentes. Pour être certain des règles dans le pays dans lequel vous allez, il faut aller sur diplomatie.gouv.fr. Là il y a un tableau qui dit : vous allez en Grèce, c'est telles règles qui s'appliquent ; vous allez en Italie, c'est telles règles qui s'appliquent. Mais grosso modo, si les gens font un test PCR de moins 48 heures ou sont vaccinés depuis plus de 15 jours, ils peuvent aller partout.

ADELINE FRANÇOIS
Ça passe.

CHRISTOPHE DELAY
Donc il vaut mieux faire un test de moins de 48 heures.

CEDRIC O
Exactement.

CHRISTOPHE DELAY
La vaccination, c'est pareil. Parce que la notion de vaccination complète, pour la France vaccination complète c'est 15 jours après la deuxième injection mais pour certains pays, c'est au moment de la deuxième injection.

CEDRIC O
Oui, exactement. C'est-à-dire que pour entrer en France il faut que vous ayez eu votre vaccination complète depuis 15 jours. Dans certains pays, à partir du lendemain de votre deuxième dose, vous pouvez rentrer dans le pays concerné.

ADELINE FRANÇOIS
Est-ce qu'il y a des pays européens qui exigent quelque chose en plus de la vaccination complète ? Est-ce qu'il y a des tests PCR qui sont exigés ?

CHRISTOPHE DELAY
Je vais compléter la question. Est-ce que certains pays peuvent exiger… Certes on est vacciné, OK, mais je vais quand même exiger un test. Est-ce que c'est possible ça en Europe ?

CEDRIC O
Au jour d'aujourd'hui, ce n'est pas en vigueur mais cela pourrait exister si jamais l'épidémie reprenait. C'est pour ça que je dis que ces règles peuvent bouger et on le comprend très bien. Au niveau français, peut-être qu'il y a des vaccins qui sont acceptés dans d'autres pays - c'est le cas par exemple de la Hongrie qui accepte les vaccins chinois et la France ne veut pas accepter les vaccins chinois - et donc il est normal que les pays gardent la main sur les règles sur leur entrée sur le territoire.

CHRISTOPHE DELAY
Donc il vaut mieux se renseigner.

CEDRIC O
Donc il faut systématiquement aller se renseigner. Je rappelle : diplomatie.gouv.fr et là vous avez un tableau avec le pays et les règles qui s'appliquent.

PATRICK SAUCE
Sachant qu'il y a eu quand même un effort d'harmonisation d'abord sur les tests. Il y a quand même, si vous n'êtes pas encore vacciné et que vous passez par les tests, on parle de test PCR depuis plusieurs semaines, ce peut être aussi un test antigénique. Et ça c'est très important parce que c'est beaucoup moins cher. Vous allez en Espagne par exemple et attention, parce que même si vous prenez la route, si vous dites : ça va être un peu plus simple, je vais passer mes vacances en Andalousie et je vais y aller en voiture. En voiture aussi vous devez passer un test mais ça peut être un test PCR. En Espagne, ça va jusqu'à 140 euros. Ou un test antigénique et là c'est quand même beaucoup plus simple si vous partez en famille, ce sera aux alentours de 35 euros. Et ensuite il y a eu un effort quand même sur l'âge, et ça aussi c'est important si vous partez en famille. C'est-à-dire qu'on s'est mis d'accord du côté des 27 sur pas de test en dessous des enfants de 12 ans.

CHRISTOPHE DELAY
Le troisième sésame, c'est le certificat d'immunité et ça concerne quand même beaucoup de monde, des gens qui ont été malades. Comment on l'obtient ?

CEDRIC O
Alors vous pouvez aller sur sidep.gouv.fr. Donc vous vous êtes fait tester, vous avez eu un test positif. A ce moment-là soit vous faites un test aujourd'hui et vous avez un certificat d'immunité qui vous est remis ; soit vous allez sur sidep.gouv.fr pour récupérer votre certificat d'immunité.

CHRISTOPHE DELAY
Voilà. Valable si on a été malade il y a moins de 180 jours.

CEDRIC O
Oui. Je voulais dire quand même quelque chose sur les certificats d'immunité. Autant sur test PCR, vaccin c'est très harmonisé dans l'Union européenne ; autant sur l'immunité c'est quand même assez fragmenté et donc il faut vraiment aller regarder le tableau sur diplomatie.gouv.fr.

CHRISTOPHE DELAY
Est-ce que le pass sanitaire, parce qu'aussi ça intéresse beaucoup de gens ça, marche en dehors de l'Europe ? Par exemple pour les Etats-Unis ?

CEDRIC O
Alors aujourd'hui non, dans le sens où votre QR Code ne marche pas.

CHRISTOPHE DELAY
Donc ça veut dire qu'aujourd'hui, si on n'a pas un motif impérieux, on ne peut toujours pas aller aux Etats-Unis ?

CEDRIC O
Non, aujourd'hui vous ne pouvez toujours pas aller aux Etats-Unis, demain, quand les Etats-Unis auront rouvert les choses, il faudra probablement présenter une attestation de vaccination, mais le pass sanitaire, dans son acception QR Code certifié par l'Union européenne, n'est pas disponible aujourd'hui en dehors de l'Union européenne et de certains pays comme l'Islande, la Norvège, Andorre, Monaco, etc., qui font partie de cet espace.

CHRISTOPHE DELAY
Bien sûr, mais est-ce que les Américains peuvent entrer eux ?

CEDRIC O
Les Américains peuvent entrer…

PATRICK SAUCE
Vaccinés ou pas.

CEDRIC O
Vaccinés, oui.

CHRISTOPHE DELAY
Mais c'est ahurissant ! Enfin c'est ahurissant ! Nous on ne peut pas aller aux Etats-Unis et nous laissons entrer les Américains même s'ils ne sont pas vaccinés.

CEDRIC O
Ça dépend en fait du taux d'incidence du pays d'où vous venez.

CHRISTOPHE DELAY
Mais la réciprocité elle est où ?

CEDRIC O
En fait le risque vous avez à avoir des gens qui viennent, et nous on a intérêt à ce que les Américains viennent, je veux dire, les restaurateurs français…

CHRISTOPHE DELAY


CEDRIC O
Si, si le virus…

CHRISTOPHE DELAY
Malades non, s'ils sont malades ils restent chez eux.

CEDRIC O
Mais ils doivent faire un test PCR par ailleurs, ils doivent faire un test PCR, et nous, pour nos restaurateurs, pour nos hôteliers, pour nos stations balnéaires, mais on a intérêt à ce que les pays où il y a très peu de virus puissent venir, évidemment avec un test PCR, et donc c'est tout à fait normal que si un pays n'a quasiment pas de virus qui circule, qu'ils puissent venir…

CHRISTOPHE DELAY
Même dans un climat de flambée du variant Delta ?

CEDRIC O
Non mais, il n'y a pas de flambée du variant Delta aux Etats-Unis…

CHRISTOPHE DELAY
Si, un peu quand même.

CEDRIC O
Et donc on adapte nos règles en fonction de la situation sanitaire. Mais de toute façon, je vais vous dire quelque chose de très simple, l'américain… l'américain il va en Grèce, il prend la route et il vient en Europe, et donc, de toute façon non seulement vous n'avez pas le touriste qui vient ici et votre hôtelier il perd de l'argent, mais en plus il vient de toute façon…

CHRISTOPHE DELAY
Donc l'économique et le politique prend de toute évidence le pas sur le sanitaire.

CEDRIC O
Non, c'est le sanitaire, puisqu'en fait on adapte nos règles à la prévalence de l'épidémie dans le pays d'origine. Vous avez des pays où l'épidémie est haute, là pour le coup il peut y avoir des règles qui sont plus dures pour venir en France…

ADELINE FRANCOIS
Aujourd'hui quels sont les pays qui n'ont pas le droit de venir en France aujourd'hui ?

CEDRIC O
Dans un certain nombre de pays…

PATRICK SAUCE
L'Amérique Latine.

CEDRIC O
Oui, l'Amérique Latine par exemple, exactement…

PATRICK SAUCE
Là vous avez vraiment… l'Inde également.

CHRISTOPHE DELAY
Eh bien merci, merci d'être venu nous voir ce matin sur le plateau de « Première édition » et bonnes vacances si vous partez à partir d'aujourd'hui 1er juillet.

ADELINE FRANCOIS
Bon QR Code.


Source : Service d'information du Gouvernement, le 2 juillet 2021