Déclaration de Mme Laurence Boone, secrétaire d'État chargée de l'Europe, en réponse à une question sur la Présidence française du Conseil de l'Union européenne, à l'Assemblée nationale le 12 juillet 2022.

Intervenant(s) :

Circonstance : Question au Gouvernement à l'Assemblée nationale

Prononcé le

Texte intégral

Effectivement la présidence du Conseil de l'Union européenne vient de s'achever et, comme vous l'avez rappelé, tous nos partenaires la saluent. Nous avons obtenu collectivement des succès historiques, dans un moment historique. Et parmi ceux-ci, notamment, il y a eu, comme vous le disiez, de grands pas vers la souveraineté européenne en matière de défense, d'énergie et d'agriculture. Et nous avons aussi avancé sur d'autres dossiers, notamment l'écologie, puisque nous avons la mise en place d'une taxe carbone aux frontières. Pour l'Europe sociale, le salaire minimum européen. Et enfin j'ajouterais, pour les consommateurs, de nouvelles régulations numériques.

Vous avez mentionné le caractère transfrontalier - un tiers de la population européenne à nos frontières, là aussi, le Conseil de l'Union européenne a adopté une orientation générale, le 10 juin, qui est au centre de la révision du code frontière Schengen, et qui permettra avec la Commission européenne - et nous y travaillons en ce moment - la mise en place d'instruments de coopération frontalière à la disposition des Etats membres, pour qu'ils puissent adopter à leurs frontières des aménagements juridiques permettant les coopérations frontalières et la création de services publics communs au bénéfice des usagers des deux pays.


Source https://www.diplomatie.gouv.fr, le 13 juillet 2022