Pédagogie, protocole sanitaire, voie professionnelle... L'essentiel de la rentrée scolaire 2022

Comme chaque année, la circulaire de rentrée signée par le ministre en charge de l'éducation nationale décrit les priorités et les nouveautés qui entrent en vigueur à partir de septembre. En 2022, l'école maternelle et la maîtrise des savoirs fondamentaux sont déclarés objectifs prioritaires.

La rentrée scolaire a lieu pour tous les élèves le jeudi 1er septembre 2022. La prérentrée des enseignants a lieu le 31 août. Cette rentrée est la première du nouveau ministre de l'éducation nationale, Pap Ndiaye, qui succède à Jean-Michel Blanquer, ministre en charge de l'éducation nationale pendant le premier quinquennat d'Emmanuel Macron.

Les priorités pédagogiques

La circulaire de rentrée 2022 s'inscrit dans la continuité des années précédentes. La priorité est toujours donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux (lecture, écriture, mathématiques). Comme l'année précédente, cette priorité s'appuie sur un schéma directeur de la formation continue des enseignants avec notamment le plan français et le plan mathématiques.

Pour l'année scolaire 2022-2023, l'accent est porté sur l'école maternelle, jugée "capitale pour réussir l'entrée dans les apprentissages de tous les enfants et prévenir le risque du décrochage à l'adolescence".

Au lycée général, l'enseignement des mathématiques est réintroduit dans le tronc commun en classe de première. En 2022-2023, année de transition, cet enseignement est facultatif. Il peut être choisi par les élèves qui n'ont pas choisi la spécialité mathématiques.

Après le dédoublement des classes dans les établissements du premier degré du réseau d'éducation prioritaire (REP), les effectifs des classes de grande section, de cours préparatoire (CP) et de cours élémentaire (CE1) hors REP ont été plafonnés à 24 élèves par classe. À la rentrée 2022, cette démarche se poursuit dans certains collèges (en fonction de leurs résultats aux évaluations nationales) qui vont expérimenter une nouvelle organisation pédagogique pour leurs classes de sixième. Il s'agit de mieux accompagner la transition entre l'école et le collège. Cette nouvelle organisation doit notamment s'appuyer sur le dispositif Devoirs faits.

La pratique du sport est également une priorité. Dans les écoles, les 30 minutes d'activité physique quotidiennes sont généralisées. Dans les collèges volontaires, des expérimentations vont être conduites pour la mise en place d'emplois du temps permettant aux élèves de faire deux heures d'activités sportives sur le temps périscolaire, dans des clubs ou des associations sportives.

Le Conseil supérieur des programmes est chargé de mené une réflexion sur l'éducation au développement durable. Plus largement, l'engagement en faveur de l'environnement et du développement durable est encouragé :

Le point sur les recrutements d'enseignants

À l'issue des concours de recrutement organisés en 2022, 83,1% des postes ouverts dans le premier degré et 83,4% des postes ouverts dans le second degré ont été pourvus. En 2021, les taux étaient supérieurs à 94%.

Pour le recrutement de professeurs des écoles, ce sont principalement les académies de Créteil et de Versailles qui n'ont pas réussi à pourvoir l'ensemble des postes ouverts.

Dans le second degré, certaines disciplines sont en forte tension. En lettres classiques, 57% des postes sont pourvus et en allemand seulement 55%. De même, en physique-chimie, le taux de couverture est de 66,7%. En mathématiques, il est de 68,5%. 

Le protocole sanitaire

Les cours ont lieu en présence des élèves. L'enseignement en présentiel est privilégié pour tous. Néanmoins, un protocole sanitaire "Covid-19" est défini pour répondre de façon proportionnée aux éventuelles dégradations de la situation sanitaire.

Le protocole 2022-2023 comprend trois niveaux actionnables selon l'ampleur de l'épidémie :

  • à partir du niveau 2, la limitation du brassage par niveau est obligatoire et les activités physiques en intérieur doivent respecter une distanciation adaptée ;
  • au niveau 3, les cours en présentiel sont maintenus en école primaire et au collège mais les lycées peuvent organiser un accueil hybride. La limitation du brassage est obligatoire par niveau et par classe. En intérieur, seules les activités physiques de basse intensité sont permises.

Protocole sanitaire 2022-2023. Ministère de l'éducation nationale

 

Orientation et voie professionnelle

Des collèges volontaires vont expérimenter de nouvelles activités de découverte des métiers à partir de la classe de cinquième. Il peut s'agir de visites d'entreprises, de mini-stages ou de l'utilisation des informations diffusées par l'Onisep, notamment.

Par ailleurs, la transformation du lycée professionnel, engagée depuis 2018 (organisation de la seconde en famille de métiers, réalisation d'un chef d'oeuvre, etc.), se poursuit. L'expérimentation Avenir pro (accueil de conseillers de Pôle Emploi pour accompagner des jeunes) est étendue à de nouveaux lycées. Plus largement, l'accent est porté sur l'accès des jeunes à l'emploi.

Lors de la campagne présidentielle de 2022, Emmanuel Macron s'est engagé pour une réforme de l'enseignement professionnel sur le modèle de l'apprentissage. "Nous mènerons une réforme du lycée professionnel pour en faire une voie d'excellence en répétant le succès de l'apprentissage" (discours du 17 mars 2022, à Aubervilliers). Cette réforme doit également permettre d'adapter l'enseignement professionnel "aux réalités du monde professionnel", c'est-à-dire aux besoins de main d'oeuvre des entreprises.

Pour préparer cette réforme, au sein du Gouvernement d'Élisabeth Borne, une ministre, Carole Grandjean, est en charge de l'enseignement et de la formation professionnels, sous la double tutelle du ministère de l'éducation nationale et du ministère du travail.

Égalité des chances, inclusion et respect de l'autre

Pour, selon les mots de la circulaire, "lutter contre les assignations sociales et territoriales", diverses mesures sont annoncées :

  • revalorisation des bourses et information des familles les plus en difficulté sur leurs droits ;
  • ouverture de nouveaux internats d'excellence ;
  • ouverture de 43 nouvelles sections internationales dans des collèges défavorisés ;
  • adoption d'une stratégie de plus grande ouverture aux élèves boursiers par 94 lycées et 250 collèges parmi les plus favorisés ;
  • fixation d'objectifs annuels de réduction des écarts sociaux entre établissements dans chaque académie ;
  • poursuite de l'expérience des territoires éducatifs ruraux.

Pour faciliter l'accueil des élèves en situation de handicap, des cellules d'écoute sont créées pour accompagner les familles. Le ministre a annoncé la création de 4000 postes supplémentaires d'accompagnants d'élèves en situation de handicap (AESH).

La circulaire rappelle que "l'école doit être un lieu de bien-être pour les enfants et les adolescents". Pour cela, elle doit se fonder sur le respect de l'autre. "Respect des élèves et des familles envers les professeurs, l'autorité de leur savoir, ainsi qu'à l'égard de l'ensemble des personnels de l'éducation nationale. Le respect repose sur la réciprocité : il est dû à tout élève, comme l'élève et ses parents le doivent à l'institution et à ses représentants".

Dans le cadre de la lutte contre le harcèlement scolaire, tous les collèges vont devoir s'engager dans le programme pHARe. De même, chaque collège devra désigner des ambassadeurs "non au harcèlement".

La lutte contre le harcèlement et le cyberharcèlement repose également sur une meilleure connaissance de l'univers numérique. C'est pourquoi un effort est conduit en matière d'éducation aux médias et à l'information autour des professeurs documentalistes.