Contraception : les pratiques des Françaises

Depuis dix ans, la journée mondiale de la contraception a lieu tous les 26 septembre. A cette occasion, Santé publique France publie les premières données du baromètre santé 2016 sur les pratiques contraceptives des femmes et leurs évolutions depuis 2010. L'enquête porte sur 4 315 femmes âgées de 15 à 49 ans.

2 minutes
La pilule demeure le contraceptif le plus utilisé (pour 36,5% des femmes), en particulier chez les 15-19 ans (60,4%) et les 20-24 ans (59,5%). © bohbeh - stock.adobe.com

71,8% des femmes ont recours à une méthode contraceptive médicalisée

Depuis la légalisation de la contraception en France par la "loi Neuwirth" en 1967, les méthodes contraceptives se sont progressivement diversifiées.

En 2016, seules 8% des femmes déclarent ne pas utiliser de moyen pour éviter une grossesse (contre 13,6% en 2010).

Pour les autres femmes concernées par la contraception, plus de sept sur dix recourent à une méthode médicalisée (pilule, dispositif intra-utérin, implant, patch, anneau, stérilisation, etc.).

Le moyen contraceptif choisi par les femmes dépend avant tout de leur âge.

La pilule reste le moyen le plus utilisé même si son recul se poursuit

La pilule demeure le contraceptif le plus utilisé (pour 36,5% des femmes), en particulier chez les 15-19 ans (60,4%) et les 20-24 ans (59,5%). Elle connaît toutefois un recul persistant depuis 2012 à la suite du débat sur les risques liés aux pilules de 3e et 4e génération. En 2010, 45% des femmes l'utilisaient. Cette désaffection pour la pilule est très marquée chez les femmes de 20-29 ans, qui recourent désormais à d'autres moyens contraceptifs notamment au stérilet (+6,9 points).

Avec l'âge, le stérilet remplace peu à peu la pilule. Il est le premier contraceptif utilisé à partir de 35 ans (34,6% chez les 34-39 ans), le plus souvent par des femmes ayant déjà des enfants.

Le recours à une méthode liée à l'acte sexuel (préservatif, méthodes locales ou naturelles) concerne 20,1% des femmes de 15-49 ans, le préservatif représentant 77,1% de cette catégorie. Le préservatif est le moyen le plus utilisé par les 15-19 ans (45,6%), parfois en association avec la pilule (pour 16%). Son usage par les femmes décline ensuite au fil de l'âge mais il reste utilisé par plus de 10% d'entre elles après 40 ans.

Quant à la contraception définitive, elle concerne majoritairement les femmes de 40 ans et plus (8,7% des 40-44 ans et 11% des 45-49 ans). Elle reste peu utilisée en France, comparé à d'autres pays européens comme le Royaume-Uni ou la Suisse.