Les énergies renouvelables en hausse dans l’Union européenne

18%, c’est la part de l’énergie issue de sources renouvelables dans la consommation finale d’énergie de l’Union européenne en 2018. Si l'UE se rapproche de ses objectifs climatiques et énergétiques, la France reste en retard par rapport à ses voisins européens. 

Temps de lecture  2 minutes

Concept d'énergie verte avec, sur un champ de tournesols, des panneaux solaires et des éoliennes.
La part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’UE a plus que doublé depuis 2004. © adrian_ilie825 - stock.adobe.com

Les chiffres clés des énergies renouvelables dans l'Union européenne ont été dévoilés dans un récent communiqué de presse de l'office européen des statistiques Eurostat. Il précise les résultats de chaque pays membres en la matière.

De grandes disparités au sein de l’UE

La part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique de l’UE a plus que doublé depuis 2004, année des premières données disponibles : elle est passée de 8,5% à 18,5% en 2018. Ce pourcentage, en augmentation de 0,5 point par rapport à 2017, rapproche l’UE de ses objectifs climatiques et énergétiques.

Cette part des énergies renouvelables a considérablement progressé dans 21 des 28 États membres par rapport à 2017. Elle est restée stable en Slovénie (21,1%) et a baissé dans six autres pays.

La Suède affiche de loin la plus forte proportion d’énergie provenant de sources renouvelables : 54,6%. Elle devance la Finlande (41,2%), la Lettonie (40,3%), le Danemark (36,1%) et l’Autriche (33,4%).

À l’inverse, les Pays-Bas enregistrent le pourcentage le plus faible (7,7%), suivis par Malte (8%), le Luxembourg (9,1%) et la Belgique (9,4%). La France se situe quant à elle à la 16ème place (16,6%).

Objectif 2020 atteint ou dépassé pour 12 pays membres

L’Union européenne a l’intention de produire 20% de son énergie à partir de sources renouvelables en 2020, et au moins 32% d’ici à 2030. Chaque État membre possède son propre objectif "Europe 2020". Celui-ci tient compte de la situation du pays, de son potentiel d'énergies renouvelables et de sa performance économique.

En 2018, 12 États ont déjà atteint une part d’énergies renouvelables égale ou supérieure à leur objectif national pour 2020 : la Bulgarie, la Tchéquie, le Danemark, l’Estonie, la Grèce, la Croatie, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, Chypre, la Finlande et la Suède. Quatre autres États membres sont tout près de réaliser leur objectif : la Roumanie, la Hongrie, l’Autriche et le Portugal.

À l’opposé, les Pays-Bas et la France en sont les plus éloignés. La France est à 6,4 points de pourcentage de son objectif de 23% d'énergies renouvelables en 2020. L’Irlande, le Royaume-Uni et la Slovénie lui emboîtent le pas.