Comment les Français vivent-ils dans leur logement ?

Le confinement décidé pour faire face à l'épidémie de COVID-19 n'est pas vécu de la même manière selon les conditions de logement. Comment sont logés les Français ? Dans son étude annuelle, l’INSEE dresse un état des lieux du logement en France.

2 minutes
© stock.adobe.com

La France comptait au 1er janvier 2019 quelque 36,6 millions de logements, selon la dernière enquête de l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE). C’est 11 millions de plus qu’il y a 35 ans. 82% des logements sont des résidences principales, 10% des résidences secondaires ou des logements occasionnels, et 8% des logements vacants. 

16% des résidences principales sont situées dans l’agglomération parisienne et 21% dans les communes rurales. En 35 ans, ces proportions ont légèrement diminué au profit des unités urbaines autres que Paris (63%). Quant aux résidences secondaires, elles sont concentrées dans les communes rurales ou les petites unités urbaines.

Les Français plutôt propriétaires

58% des ménages sont propriétaires de leur résidence principale. 23% des ménages sont locataires du parc privé et 17% du parc social. Parmi les propriétaires, un tiers sont accédants, c’est-à-dire qu’ils n’ont pas fini de rembourser leur emprunt, un chiffre qui reste stable depuis une dizaine d’années.

En revanche, la part des ménages ayant terminé de rembourser leur emprunt a augmenté, passant de 28% en 1984 à 38% en 2019. Cette évolution s'explique notamment par le vieillissement de la population. Les Français ont une préférence pour les maisons qui représentent 56% des logements. Même si cette part recule légèrement depuis 2008, car le nombre de logements collectifs (immeubles) augmente plus rapidement que celui des logements individuels (maisons).

2,7 millions de ménages vivent en situation de surpeuplement

Selon la dernière enquête de l’Insee sur les conditions de logement des Français, les maisons comportent en moyenne 4,9 pièces d’habitation et les appartements 2,9 pièces. La superficie des maisons a augmenté entre 2010 et 2013, passant de 108,1 m2 à 112,2 m2. En revanche, celle des appartements a diminué passant de 65,2 m2 à 63 m2. 

Environ 8,5% des ménages sont en situation de surpeuplement, surtout les 18-39 ans. Cette estimation ne prend pas en compte la situation des étudiants qui occupent pourtant de petits logements. 

Le surpeuplement concerne tout particulièrement les ménages vivant dans l’agglomération parisienne (9%) et les unités urbaines de plus de 100 000 habitants (9%). Il s’agit généralement de ménages locataires, sous-locataires ou logés gratuitement.