La levée progressive du confinement à compter du 11 mai est confirmée

Le Premier ministre a annoncé que la situation sanitaire permettait de commencer une sortie progressive du confinement strict à compter du 11 mai, sur tout le territoire à l'exception de Mayotte. Pour quatre régions métropolitaines, les conditions du déconfinement sont plus strictes.

3 minutes
© Olivier - stock.adobe.com

Le 7 mai 2020, le Premier ministre a confirmé que la levée progressive du confinement peut être engagée le 11 mai sur l'ensemble du territoire à l'exception de Mayotte. Le 11 mai marque le début d'un processus très progressif pour sortir du confinement. Début juin, si la situation sanitaire le permet, une nouvelle phase pourra être engagée.

La carte du déconfinement

Le Premier ministre a souligné que la situation à Mayotte et en région Ile-de-France restait préoccupante. À Mayotte, le nombre de cas COVID-19 est faible mais en augmentation. En Ile-de-France, le nombre de cas reste élevé même s'il baisse doucement.

Au regard des trois indicateurs retenus pour engager le déconfinement (nombre de cas, saturation des services hospitaliers, capacités de test), quatre régions restent classées "rouge" : Hauts-de-France, Ile-de-France, Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté. Dans ces quatre régions, les parcs et jardins ainsi que les collèges resteront fermés. Au 2 juin, si les départements classés "vert" restent "vert" de nouveaux assouplissements pourront être décidés.

Dans tous les départements (sauf Mayotte), à partir du 11 mai, il sera possible de sortir sans attestation. Néanmoins, le Premier ministre a appelé les populations vulnérables (personnes âgées ou souffrant d'obésité, de diabète...) à la plus grande prudence. 

Pour tous, le respect des gestes barrières et de la distanciation physique reste un impératif.

Les modalités du déconfinement

Les modalités du déconfinement sont conformes à celles qui avaient été annoncées dans la stratégie nationale de déconfinement.

Dès le 11 mai, aura lieu la pré-rentrée pour tous les professeurs des écoles. Les élèves retourneront à l'école à partir du 12 mai, en priorité les élèves de grande section, de cours préparatoire et de cours moyen deuxième année. Seront également accueillis en priorité les enfants des personnels soignants et les "élèves décrocheurs".

L'offre de transport en commun va être augmentée. En Ile-de-France toutefois, aux heures de pointe, seules les personnes porteuses d'une attestation délivrée par leur employeur (ou en cas de motif impérieux) pourront utiliser les transports publics. Le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun.

En revanche, l'offre de transports interrégionaux va rester limitée. Les déplacements au-delà de 100 km de son domicile demeurent interdits sauf motif impérieux (deuil familial, motif professionnel...). Il est autorisé cependant de parcourir plus de 100 km si on reste dans les limites de son département de résidence. Pour parcourir plus de 100 km, une attestation sera nécessaire. En cas de contrôle dans le périmètre de 100km autour de son domicile, il suffira de présenter un justificatif de domicile.

Tous les commerces peuvent ouvrir le 11 mai sauf les cafés et les restaurants. En Ile-de-France, les centres commerciaux d'une superficie supérieure à 40 000 m2 ne sont pas autorisés à rouvrir.

À la demande des maires et sur présentation d'un plan sanitaire, les préfets pourront ponctuellement autoriser l'ouverture de plages.