L'audiovisuel extérieur, un rôle stratégique contre les infox

France 24, RFI, TV5 Monde... Dans une communication du 13 mai 2020, les sénateurs rappellent le rôle capital de l'audiovisuel public extérieur pour apporter une information fiable aux téléspectateurs, auditeurs et internautes à travers le monde, en particulier en temps de crise sanitaire où les risques de désinformation sont multipliés.

3 minutes
L'audiovisuel public a été particulièrement renforcé pendant la crise sanitaire avec un recentrage des journaux télévisés autour des questions de prévention. © Onidji - stock.adobe.com

France 24, Radio France International (RFI), Monte Carlo Doualiya (MCD), médias d'information du groupe France Médias Monde, et TV5 Monde sont diffusés à travers le monde. Avec des millions de téléspectateurs, d'auditeurs et d'internautes, ces acteurs assurent une diffusion de la culture francophone et des valeurs démocratiques sur les cinq continents. C'est ce que rappelle la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat dans une communication sur l'audiovisuel extérieur en tant qu'arme anti-infox.

Une baisse des revenus publicitaires mais une progression très forte des consultations en ligne

Si ces médias ont été fortement impactés financièrement par la crise du COVID-19 avec la baisse considérable de leurs revenus publicitaires, ils ont atteint des taux de progression d'audience records sur leurs espaces numériques.

Ainsi, à titre d'exemple, France 24 a eu 240 millions de vidéos vues et de documents audios lancés pendant la période de confinement (ce qui représente une augmentation de 240%). Cette explosion des consultations en ligne constitue, selon les rapporteurs de la commission, une preuve de leur statut de média de référence face à la large propagation de rumeurs et de fausses informations par temps de crise.

D'ailleurs, la commission salue les efforts réalisés par ces médias pendant la période de confinement pour assurer la continuité de leur mission d'information grâce au recours massif au télétravail (60 à 65% des 1 750 salariés de France Médias Monde et la quasi totalité des salariés de TV5 Monde) tout en maintenant les emplois des collaborateurs (techniciens, pigistes, intermittents, correspondants...).

 

Une source d'information fiable et un rôle pédagogique majeur

La crise du COVID-19 a permis d'illustrer le rôle essentiel de l'audiovisuel public extérieur auprès de populations francophones éloignées ne disposant pas toujours, dans les pays où elles résident, d'une source d'information fiable permettant de lutter contre les "fake news". Cette mission de service public a été particulièrement renforcée pendant la crise sanitaire avec un recentrage des journaux télévisés autour des questions de prévention et un "tour des correspondants" apportant une vision de terrain sur la progression de l'épidémie dans les différentes régions du monde.

Outre cette mission d'information, les rapporteurs mentionnent la participation de ces médias au service de l'enseignement à distance afin d'assurer une certaine continuité pédagogique à la maison durant cette période de confinement. Il peut s'agir de programmes éducatifs sur les plateformes numériques (Lumni), de diffusion de programmes radio ("L'école à la radio", RFI Savoirs), ou encore du relais, par TV5 Monde, d'émissions éducatives des chaînes publiques françaises.

Par conséquent, dans la période actuelle de bouleversement des équilibres géopolitiques, les rapporteurs appellent les pouvoirs publics, à l'instar d'autres pays francophones comme le Canada, à "investir massivement" dans l'audiovisuel extérieur, vecteur essentiel de culture et de valeurs démocratiques.