L'Allemagne prend la présidence du Conseil de l'Union européenne

Le 1er juillet 2020, l'Allemagne prend la présidence du Conseil de l'Union européenne pour les six prochains mois. Dans le contexte de pandémie liée au COVID-19, cette présidence est dominée par la recherche d'une sortie de crise commune et coordonnée via une stratégie de croissance "durable et inclusive".

3 minutes
© Rawf8 - stock.adobe.com

Succédant à la présidence croate, l'Allemagne inaugure un nouveau trio des présidences et sera suivie du Portugal de janvier à juin 2021 et de la Slovénie de juillet à décembre 2021, comme en 2007-2008.

Le logo du site de la présidence allemande du Conseil de l'Union européenne représente un ruban de Möbius symbolisant une Europe inclusive et innovante.

Quelles priorités pour la présidence allemande ?

Placé sous le thème "Tous ensemble pour relancer l'Europe", le programme de la présidence allemande a pour objectif la maîtrise durable de la pandémie de COVID-19 en améliorant le dispositif de gestion de crise de l'UE, notamment le suivi épidémiologique.

Par ailleurs, la présidence allemande souhaite :

  • une "Europe plus forte et plus innovante" autour de deux axes, le développement de la souveraineté numérique et l'organisation d'une architecture financière durable et stable particulièrement en matière fiscale ;
  • une "Europe juste" concernant la promotion de la solidarité entre générations et l'égalité entre les femmes et les hommes ;
  • une "Europe durable" accordant la priorité à une politique climatique, environnementale et de protection de la biodiversité ambitieuse, l’alignement sur le programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et une agriculture durable ;
  • une "Europe de la sécurité et des valeurs communes" visant à renforcer l'état de droit et la coopération policière, judiciaire et douanière (lutte contre la criminalité transfrontière et le terrorisme), les migrations et la gestion des réfugiés appelant une réforme du régime d'aide européen commun et la mise en oeuvre du nouveau mandat de Frontex ;
  • et une Europe avec une capacité d’action renforcée à l’extérieur en appui au haut représentant de l'UE.

En concertation avec les futures présidences

Les priorités de la présidence allemande s'insèrent dans le programme pour les 18 prochains mois, élaboré par les futures présidences allemande, portugaise et slovène et le haut représentant de l'Union qui préside le Conseil des affaires étrangères.

En lien avec le programme stratégique de l'UE pour 2019-2024, ce programme des 18 mois fixe parmi ses priorités la lutte contre l'épidémie de COVID-19, une reprise durable de la croissance dans le cadre financier pluriannuel 2021-2027 et du fonds de relance. Le programme entend promouvoir notamment la responsabilité sociale des entreprises, la souveraineté numérique face aux défis de l'intelligence artificielle et l'approfondissement de l'Union économique et monétaire. La politique étrangère et de sécurité commune ainsi que la politique européenne de voisinage seront poursuivies.