Jeunes et territoires : portraits statistiques des jeunes ruraux

Comment évoluent et quelles sont les conditions de vie et de ressources des jeunes ruraux ? Sont-elles différentes de celles des jeunes urbains ? L'enquête nationale sur les ressources des jeunes apportent des éléments de réponse.

Temps de lecture  3 minutes

© stock-adobe.com

Publiés en juillet 2020, les résultats de l'Enquête nationale sur les ressources des jeunes (ENRJ 2014) de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) et de l'Insee apportent un éclairage à la fois sur les jeunes femmes en zone rurale (Études & Résultats n° 1154) et sur l'ensemble des jeunes ruraux (n° 1155). L'ENRJ 2014 s'appuie sur les réponses de 5 800 jeunes et de 6 300 parents en France métropolitaine, à La Réunion et en Guadeloupe. 

Jeunes femmes : une situation plus précaire en zone rurale qu'en zone urbaine

Les résultats de l'enquête révèlent des inégalités entre les jeunes femmes rurales et les jeunes urbaines ainsi que des inégalités entre hommes et femmes plus marquées en zone rurale qu'en zone urbaine.

La part des femmes dans les 18 à 24 ans est plus faible en zone rurale (45%) contre 55% en zone urbaine. Les jeunes femmes en milieu rural ont tendance à quitter plus souvent leur territoire d'origine, notamment pour leurs études. Si elles trouvent aussi souvent un emploi que les jeunes femmes urbaines, 41% de celles qui vivent en zone rurale ont un contrat de travail précaire (34% en zone urbaine). 

43% des jeunes femmes en milieu rural déclarent plus souvent être en couple que les jeunes femmes urbaines (30%) et déclarent dépenser davantage pour le sport que pour les voyages. Le sentiment de privation de loisirs est moins prononcé en milieu rural (62%) qu'en milieu urbain (70%).

Jeunes ruraux, jeunes urbains : quelles différences ?

Fn 2014, d'après l'ENRJ, parmi les 5 millions de jeunes âgés de 18 à 24 ans résidant en France métropolitaine, un quart habite dans une commune dite "rurale". 26% de ceux dont les parents vivent en zone rurale habitent dans une zone urbaine, contre 2% dans la situation inverse. Les jeunes ruraux sont plus souvent en couple que ceux qui vivent en zone urbaine (36% contre 27%). Les 18-24 ans habitant en territoire rural font des études plus courtes et sont plus souvent en emploi que les jeunes urbains.
 
Financièrement, les jeunes ruraux perçoivent 815 euros par mois quand un jeune urbain reçoit 765 euros. 32% perçoivent moins souvent des prestations sociales (38% pour les jeunes urbains), de même qu'une aide financière des parents moindre (compensée en partie par des aides parentales en nature). Cependant, la proportion de 18-24 ans insatisfaits de la vie qu’ils mènent est identique en zone rurale et urbaine. Si seulement 19% des jeunes ruraux possèdent un abonnement aux transports en commun (41% chez les jeunes urbains), 92% des utilisent régulièrement une voiture ou un deux-roues dans leurs déplacements quotidiens (75% des jeunes urbains).