Fonction publique territoriale : un salaire moyen en baisse de 0,9% en 2018

En 2018, le salaire net moyen dans la fonction publique territoriale est de 1 963 euros par mois, ce qui, avec l'inflation, représente une baisse par rapport à 2017. Néanmoins, cette évolution n’est pas identique entre fonctionnaires et non-fonctionnaires. D'autres disparités persistent également (types de structures, différences femmes-hommes).

3 minutes
En 2018, le salaire net moyen des fonctionnaires dans la fonction publique territoriale s’élève à 2 040 euros par mois. © thomaslerchphoto - stock.adobe.com

Fin 2018, il y a 1,9 million de salariés travaillant en France dans les collectivités territoriales et les établissements publics locaux : 46% travaillent dans la filière technique, 23% dans la filière administrative, 11% dans la filière culture, animation et sport, 9% dans la filière sociale et encore 9% dans la filière médico-sociale, police municipale, incendie et secours.

Selon les chiffres publiés en septembre 2020 par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) sur les salaires dans la FPT, le salaire net moyen des salariés se contracte en 2018 après quatre années consécutives de hausse (2014-2017).

Un salaire qui évolue différemment en fonction du statut

En 2018, tous statuts confondus, c’est le regain de l’inflation (+1,8%) qui a généré une baisse de 0,9% du salaire net moyen dans la FPT en équivalent temps plein (EQTP).

Pour les fonctionnaires, ce salaire s’élève à 2 040 euros nets en moyenne par mois, soit une baisse de 1,1% par rapport à 2017. Plus précisément, pour les catégories A, il recule de 1,1% (3 410 euros), pour les catégories B, la baisse est de 1,4% (2 369 euros) tandis qu’elle est de 1,2% pour les catégories C (1 801 euros).

Les non-fonctionnaires touchent pour leur part en moyenne 1 660 euros  nets par mois en 2018, ce qui représente une baisse de 0,2% sur un an. Cela s’explique par la chute du nombre de contrats aidés, ce qui a pour effet d'augmenter mécaniquement la rémunération moyenne.

Des disparités selon les structures

Ces chiffres varient aussi en fonction des collectivités concernées :

De même, ce montant moyen varie de 1 749 euros pour des agents des centres communaux d’action sociale et des caisses des écoles (un tiers de ces salariés ne sont pas fonctionnaires) à 2 659 euros pour les salariés des services départementaux d’incendie et de secours qui, pour leur part,  bénéficient de primes spécifiques.

Et des salaires moins élevés pour les femmes

Le salaire net en EQTP des femmes est en moyenne de 1 855 euros par mois, ce qui représente 9,2% de moins que celui des hommes. Ces différences de salaires entre femmes et hommes s’expliquent par des périodes de travail à temps partiel et/ou des interruptions de carrière ayant des conséquences négatives sur l'évolution des salaires des femmes.

De même, alors que les femmes constituent 59% des personnels de la FPT, elles ne sont que 48% parmi les 10% des salariés les mieux rémunérés.

Enfin, à profil identique, les femmes touchent en moyenne 5% de moins que les hommes.