Conseil de l'UE : les enjeux de la présidence française pour 2022

La présidence française du Conseil de l’Union européenne (UE) se déroulera lors du premier semestre 2022. Les objectifs du gouvernement français sont de construire une Europe plus solidaire et plus souveraine. C'est pourquoi la France a déjà commencé à mettre en place l'organisation nécessaire afin d'atteindre au mieux ses objectifs.

Temps de lecture  3 minutes

Drapeaux français et européen flottant au vent.
La présidence française se construira autour des mots clés « relance, puissance, appartenance ». © Combes Frederic - stock.adobe.com

Lors du Conseil des ministres du 4 novembre 2020, le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a exposé les principaux enjeux de la présidence française qui va se dérouler du 1er janvier au 30 juin 2022.

Il s'agira de la 13e présidence pour la France et de la première depuis le Traité de Lisbonne qui est entré en vigueur le 1er décembre 2009. Elle implique différentes responsabilités :

  • institutionnelle, puisqu’il s’agit de défendre les positions du Conseil de l’UE face au Parlement européen et à la Commission européenne ;
  • politique, l'objectif étant de faire avancer les dossiers en cours et l’agenda stratégique européen du Conseil européen.

 

Une Europe plus solidaire et plus souveraine

Crises dans notre voisinage immédiat, crise du multilatéralisme, crise climatique... Les défis mondiaux se sont multipliés, la France devra convaincre de l’importance de l’UE et redonner confiance en la solution européenne sur le long terme face à ces défis.

L’exécutif français expose ainsi ses objectifs pour une Europe plus solidaire et plus souveraine avec un espace citoyen de cultures partagées, des principes et des valeurs communes. Il s'agira aussi de répondre à une Europe de la relance économique, de la transition écologie et numérique.

Dans ce cadre, le gouvernement a pour but de faire aboutir le travail législatif en 2022 en accord avec la politique européenne française, notamment en matière de régulation du numérique, d’ambition climatique et sociale.

Par ailleurs, la Conférence sur l’avenir de l’Europe devrait permettre de "proposer aux Européens un projet de société pour la génération à venir". Dès 2021, les citoyens français seront au cœur du dispositif. Le but est de définir le modèle qu'il faudrait bâtir, développer tout en évoquant les questions d’identité et de culture européenne.

« Relance, puissance, appartenance »

La présidence française se construira autour des notions de "relance, puissance, appartenance" pour contribuer à faire avancer l’Europe signale également la communication.

 

Un secrétariat général de la présidence française

Déjà mis en place, le secrétariat général de la présidence française du Conseil de l’UE a une fonction de coordination, de communication et de soutien aux événements organisés par la société civile dans le cadre de la présidence. La définition du programme de cette présidence se réalisera sous la coordination du ministère de l'Europe et des affaires étrangères.

La ville de Strasbourg étant une capitale européenne, elle sera au centre des événements de cette présidence. Les événements les plus emblématiques de la Conférence sur l’avenir de l’Europe auront lieu dans la ville alsacienne.

En outre, un comité culturel sera créé pour "faire vivre l’Europe partout en France à partir de l’année 2021" en organisant des spectacles vivants, des créations visuelles et littéraires, audiovisuelles ou des débats d’idées.